Marathon Nice-Cannes : Ethiopiens et Kenyans, comme d'habitude…

Posté lun 15/11/2010 - 10:30
Par admin

Marathon Nice-Cannes : Ethiopiens et Kenyans, comme d'habitude…

Le départ : un moment toujours impressionnant (crédit photo Focalive)

 

Les marathoniens y sont maintenant habitués. Les athlètes éthiopiens et kenyans survolent les compétitions. Des semelles de vent. Ils ont une nouvelle fois mené la danse dans la troisième édition du Marathon des Alpes- Maritimes Nice-Cannes qui s'est jouée hier avec 11.700 participants. Le ton a été donné dès le départ à 8h15 sur la promenade des Anglais à Nice. Sur la chaussée sud s'élancent les athlètes élites éthiopiens et kenyans suivis des quelque 600 qualifiés pour les Championnats de France de la distance et les marathoniens moins de 3 heures avec en tête de file le jeune espoir du VTT français Guillaume Vinit, porteur du dossard 2063. Tous prêts à en découdre. Si Christian Estrosi, maire de Nice, n'a pu prendre place au départ pour cause de remaniement ministériel (il était monté d'urgence à Paris), on notait la présence sur la ligne de départ de l’adjoint au maire de Cannes, David Lisnard porteur du dossard 316. Face à eux, la masse qui s’élance sur la chaussée nord de la Prom.

 

En tête de course, la file indienne des 15 athlètes kenyans et éthiopiens

 

Les premiers kilomètres de l’épreuve se passent sans surprise : en tête de course la file indienne des 15 athlètes kenyans et éthiopiens menée par le meneur d’allure Luka Kanda. C’est une course par sélection qui s'engage alors. Au fil des kilomètres avalés, ce sont 13 athlètes élites en course puis finalement 9 qui restent en tête de peloton. Ce n’est qu’au km 30 que le classement d’arrivée se dessine avec Mark Tanui, Hailu Shume et Botoru Tsegaye en tête. L’éthiopien Botoru Tsegaye finira par se détacher de ses deux adversaires à environ 4 kilomètres de l’arrivée.

 

Sur le podium final, arrive donc à la première place l’éthiopien Botoru Tsegaye en 2h10’27’ (soit seulement 10 sec de plus que l’an dernier – le record actuel de l’épreuve détenu par l’éthiopien Roba Adelo depuis l’an dernier) suivi du kenyan Mark Tanui en 2h11’02’’ et de l’éthiopien Hailu Shume en 2h12’24’’. Le premier Français Rachid Ghanmouni terminera à la 4ème place du classement général en 2h12’59’’. Guillaume Vinit finit comme il se l’était fixé sous la barre des 3 heures en 2h59’55’’. Le premier azuréen Frédéric Desplanques pointe à 2h28’02’’. David Lisnard affichera un sourire radieux à l’arrivée avec un temps de 2h58’34’’, en dessous des 3 heures. La forme.

 

L'Azuréenne Alexandra Louison termine 5ème

 

Chez les féminines, ce sont les féminines kenyanes et éthiopiennes qui mènent également la danse, de loin, devant la française Adeline Roche. Au classement final, l’éthiopienne Radiya Roba termine à la première place 2h30’37’’ suivie de près par la kenyane Emily Rotich en 2h33’08’’. La troisième féminine au scratch sera la première française Adeline Roche qui terminera en 2h38’31’’. La première azuréenne est Alexandra Louison qui terminera en cinquième position en 2h47’21’’.

 

Le rendez-vous est déjà pris pour l’année prochaine puisque l’épreuve est déjà inscrite au prochain calendrier sous la date du 13 novembre 2011.

 

Classement des 5 premiers concurrents hommes et femmes

Hommes :

1. Botoru TSEGAYE (ETH) : 2h’10’27’’

2. Mark TANUI (KEN) : 2h’11’02’’

3. Hailu SHUME(ETH) : 2h’12’24’’

4. Rachid GHANMOUNI (FR) : 2h’12’59’’

5. Stephen KOECH (ETH): 2h’13’56’’

 

Femmes :

1. Radiya ROBA (ETH) : 2h30’37’’

2. Emily ROTICH (KEN) : 2h33’08’’

3. Adeline ROCHE (FR) : 2h38’31’’

4. Aline CAMBOULIVES (FR) : 2h42’53’’

5. Alexandra LOUISON (FR) : 2h47’21’’

L’éthiopienne Radiya Roba, première à l'arrivée sur la Croisette à la hauteur du Palais Stéphanie (Crédit photos Focalive)

 

Ajouter un commentaire