Médias : le CSA donne son accord à la reprise d'Azur TV par BFM

Azur TV, dont les studios sont installés à Mandelieu, va passer sous le giron de BFMTV. Créée en 2013, cette chaîne de télévision était contrôlée depuis 2019 par l'homme d'affaire franco-libanais Iskandar Safa. BFM qui la convoitait vient d'obtenir l'accord du CSA pour l'acquisition de 100% du capital. Un concurrent sérieux de France 3 qui pose pied sur la Côte.

Azur TV logo

Azur TV, dont les studios sont installés à Mandelieu au Domaine de Barbossi, va passer sous le giron de BFMTV. Créée en 2013, cette chaîne de télévision était contrôlée depuis 2019 par l'homme d'affaire franco-libanais Iskandar Safa, qui  avait décidé d'entrer au capital de la chaîne faute d'avoir pu acquérir Nice-Matin tombé en dernière minute dans l'escarcelle de Xavier Niel. Le propriétaire de Valeurs Actuelles avait alors pris le contrôle d'Azur TV qui émet sur Nice, Marseille et Toulon, son offre ayant été préférée à celle de deux autres candidats au rachat, BFMTV (déjà) et CNews.

C'est en février dernier que le nouveau changement de main a commencé à se concrétiser. Altice, la société de Patrick Drahi, propriétaire de BFM, avait alors annoncé un accord portant sur l'acquisition d'Azur TV. Pour ce rachat, il lui fallait cependant encore obtenir l'accord du CSA. C'est ce qui est fait avec la publication aujourd'hui au Journal Officiel de la décision "portant agrément de la modification du contrôle de la société Azur TV". Il est noté qu'a l'issue de l'opération "le groupe Altice détiendrait par l'intermédiaire de sa filiale Groupe News Participations 100 % du capital de la société Azur TV".

Le CSA estime "que l'opération n'est pas de nature à compromettre l'impératif prioritaire de pluralisme et l'intérêt du public". Il souligne l'engagement du nouvel actionnaire d'augmenter la diffusion de programmes d'information locales inédits incluant un journal télévisé. Le Conseil, pour appuyer sa décision, fait état d'autre part, au vu des éléments financiers et comptables portés à sa connaissance, du fait que la société Azur TV, éditrice des services Provence Azur et Var Azur autorisés depuis moins de cinq ans, connaît des difficultés économiques menaçant sa viabilité. D'où une menace sur sa pérennité.

BFMTV, qui chasse sur les terres de France 3, va ainsi pourvoir renforcer sa position en PACA. Le nouvel acquéreur devrait rassembler les trois chaînes de télévision locales rachetées (Azur TV, Var Azur et Provence Azur) pour ouvrir deux antennes de proximité : BFM Nice-Côte d’Azur et BFM Marseille. C'est ce qu' il l'a fait précédemment avec BFM Lyon, BFM Grand Lille ou BFM Paris. Un nouveau venu de poids qui s'annonce dans le paysage médiatique azuréen.

Étiquettes

Ajouter un commentaire