Méditerranée Technologies Nouveau est annoncé

Posté ven 26/09/2003 - 00:00
Par admin

Le nouveau président, Jean Zieger (photo Une), ancien directeur d'Alcatel Space, Cannes a dévoilé les nouveaux axes d'action 2003 de cette association PACA. Des axes en pleine concordance avec ceux de l'IRT azuréen, la démarche initiée par la CCI NCA et dont il assure le pilotage.

Nouveau président de Méditerranée Technologies depuis juillet dernier, Jean Zieger compte bien dynamiser cette association issue de la "Route des Hautes Technologies". L'ancien directeur du site de Cannes d'Alcatel Space et actuel chef de file du groupe de pilotage de l'IRT (Initiative Riviera Technologies) avait accédé à la vice-présidence début 2002 pour améliorer l'ancrage sur la Côte d'Azur et renforcer la présence des industriels. Mission accomplie aujourd'hui pourrait-on dire. C'est ce qui ressort des nouvelles orientations qu'il compte donner à cette association PACA, orientations qu'il dévoile dans la dernière News Letter de Méditerranée Technologies.Une présence renforcée du monde industrielPlus qu'un simple "lifting", Jean Zieger a cherché un changement en profondeur. Le nouveau président, ainsi, parle même carrément de "Méditerranée Technologies Nouveau" à partir d'une présence nettement renforcée du monde industriel dans une association jusqu'alors plutôt pilotée par des universitaires. Ce mouvement s'est fait à travers une modification des statuts de l'association et un remaniement du Conseil d'administration. Dans ce conseil désormais, 50% des postes d'administrateurs sont détenus par des personnalités venant des entreprises. D'autre part, la nouvelle directrice de Méditerranée Technologies arrivée le 1er septembre, Régine Lorenzi, est issue de l'industrie : ingénieur, elle a fait une partie de sa carrière à Gemplus.Pour élaborer ses nouvelles lignes forces, Méditerranée Technologies s'est appuyé sur une vision stratégique. "Méditerranée Technologies constitue un outil utile, autant pour les PME/TPE en matière d'innovation et d'aides aux transferts technologiques, que pour les décideurs économiques et politiques en leur donnant une vision globale des technologies du futur et des pôles d'excellences (" clusters ") nécessaires au développement économique de notre région" écrit Jean Zieger. Et d'ajouter que ces lignes de force sont "associées à des actions concrètes et un échéancier".Cinq axes prioritairesJean Zieger retient ainsi cinq axes prioritaires :- Axe 1 : faire de Méditerranée Technologies l'outil fédérateur reconnu (et accepté par l'ensemble des acteurs scientifiques et économiques de la région).- Axe 2 : favoriser la mise en place de clusters comme moteur de l'innovation.- Axe 3 : faire de PACA le 1er territoire technologique en réseau.- Axe 4 : Méditerranée Technologies au cœur du 6ème PCRD (Programme Cadre de Recherche et Développement de l'Union européenne).- Axe 5 : Méditerranée Technologies pivot des collaborations technologiques euro-méditerranéennes.On retrouvera d'ailleurs, à la fois dans la méthode de travail, dans la façon de s'organiser et dans le choix stratégique des lignes de force, beaucoup de similitudes avec ce qui a été fait dans les Alpes-Maritimes pour l'IRT (Initiative Riviera Technologies), démarche initiée en 2002 par la CCI NCA. Jean Zieger, qui pilote cette opération azuréenne depuis le début et mène le comité de pilotage composé de chef d'entreprises azuréens, a d'ailleurs été élu à la présidence de Méditerranée Technologies en partie pour cette expérience qu'il avait pu avoir dans les Alpes-Maritimes.Apporter un outil fédérateur, mettre en place des clusters, jouer la technologie en réseau, se placer à l'échelon de l'Europe : voilà autant d'options qui figurent aussi en grand dans le credo de l'IRT. Ce qui permet d'envisager les meilleures synergies du monde entre l'IRT et Méditerranée Technologies Nouveau. Et pourquoi pas, comme cela semble se dessiner aujourd'hui, entre le high tech azuréen et le high tech marseillais...

Jean-Pierre  Largillet

Ajouter un commentaire