Midem à Cannes : sus aux pirates !

Posté ven 17/01/2003 - 00:00
Par admin

En baisse depuis deux ans, le marché du disque part en guerre contre le piratage via le Net. Les conférences parleront protection contre la copie, lutte contre la piraterie et services payants. Au Midemnet, demain, des élèves du Centre International de Valbonne donneront l'avis du public.

La véritable vedette du 37ème Midem qui s'ouvre demain, samedi au palais des Festival de Cannes, ce sera Internet à travers le piratage de musique. Car depuis deux ans, depuis la montée en puissance des sites d'échanges de musique type Napster ou Kazaa, le marché du disque est en crise. Mondialement, il avait déjà baissé de 5% en 2001. Une baisse qui s'est accentuée l'an dernier avec un chiffre d'affaires de 30,3 milliards de dollars en plongée de 9%. Selon les prévisions, cette érosion devrait encore se poursuivre en 2003 (-6%) et en 2004 (-2,1%). Certes, tous les pays ne sont pas touchés de la même manière. En Allemagne, la baisse en 2002 a été particulièrement forte : -15%. La chute est également très ressentie aux Etats-Unis : -11%. Seule la France joue les exceptions culturelles avec un marché qui a progressé de 4,5% en 2002 après avoir gagné 9% en 2001.Pour les majors du disque (BMG, EMI, Sony, Universal Music et Warner) la crise économique n'explique pas tout. Ils tiennent pour responsable de la dégradation de leur marché le piratage sur Internet. La contre-attaque qu'ils ont lancée contre les sites d'échanges gratuits, avec des plate-formes payantes comme MusicNet ou PressPlay, n'a pas encore porté ses fruits. La plupart des conférences et keynotes du Midemnet, demain samedi, parleront aussi de lutte contre la piraterie, de la protection contre les copies, de formules d'abonnement à des services payants, etc. Des étudiants du CIV (Centre International de Valbonne) assureront par ailleurs une conclusion des débats du Midemnet, en apportant la vision du public. En tant que premiers utilisateurs de ces technologies, ils auront à dire aux professionnels de la musique ce qu'ils attendent.La France du Midem, elle, s'intéressera aussi à un autre débat : celui de la baisse de la TVA (de 19,6% actuellement à 5,5%). Jean-Jacques Aillagon, le ministre français de la Culture et de la Communication, a déjà nommé François Léotard (ce dernier avait assuré la première baisse de la TVA quand il était ministre de la Culture en 1987) ambassadeur de la cause. A Cannes, le ministre de la Culture rencontrera les professionnels européens et continuera de plaider pour que le disque soit inscrit par l'Union européenne, dans la liste des produits pouvant bénéficier d'un taux réduit. Ce qui rendrait possible alors une baisse des taux en France.

Ajouter un commentaire