MIPCOM à Cannes : flash sur le "Big Shift", le nouveau paysage média

Ouvert depuis hier lundi au palais des Festivals de Cannes, le marché international des programmes audiovisuels s'est donné pour thème le "Big Shift", la transition vers un paysage média entièrement transformé. Mais les programmes et notamment les séries n'en continuent pas moins de mener la danse jeudi soir avec quelques avant-premières exceptionnelles.

Mipcom au palais des Festivals de Cannes

Evidemment, la planète TV ne pouvait pas échapper au grand changement qui traverse toutes les industries. Le MIPCOM, marché des programmes audiovisuels qui s'est ouvert hier à Cannes, le confirme. Il a fait de ce "Big Shift" et de la transition vers un paysage média entièrement transformé, le thème central du MIPCOM 2018 cette édition 2018. "Une soif de contenus de qualité qui semble inextinguible, une pression financière qui s’intensifie, un nouvel ordre imposé par les plateformes globales de streaming, l’accélération des consolidations : l’industrie mondiale des contenus s’achemine vers de nouveaux paradigmes", explique Reed Midem, l'organisateur du MIPCOM.

"China Night" pour l'ouverture

Et d'ajouter que "le moment est venu d’inventer de nouveaux business models, de mettre en place de nouvelles règles et de participer à une refondation de l’ensemble de l’écosystème du divertissement et des médias". Tout un programme. Symbole d'ailleurs du nouveau paysage audiovisuel planétaire qui se dessine de plus en plus clairement : la forte présence de la Chine. Devenue depuis l'an dernier le deuxième marché TV du monde après les Etats-Unis et devant la Grande-Bretagne, elle est l'invitée d'honneur de cette édition 2018 qui réunit jusqu'à jeudi soir quelque 14.000 participants de 110 pays et 4.700 sociétés au palais des Festivals. C'est aussi une "China Night", une nuit de Chine avec tapis rouge à l'entrée de l'InterContinental Carlton, qui a marqué hier soir la soirée d'ouverture du MIPCOM.

Ce futur de la télévision se lit également dans les programmes qui sont présentés sur les quatre jours. Pour rester dans la ligne chinoise, une version en Mandarin de Broadchurch, le blockbuster de la chaîne britannique ITV (6 millions de spectateurs par épisode) a été annoncée à Cannes. Après "Gracepoint", une adaptation américaine, et "Malaterra",un Broachurch français, le-drame qui démarre au pied d'une falaise du Dorset anglais se transporte dans l'Empire du Milieu. La Chine, à travers notamment les géants Baidu, Alibaba, Tencent qui proposent des programmes sur leurs plateformes de divertissement en ligne, s'est lancée dans la production audiovisuelle (10,9 milliards de dollars investis en 2017). Des émissions et programmes qu'elle compte bien exporter à l'étranger à partir de Cannes et de ses MIPCOM et MIPTV.

Des séries emblématiques en avant-première

Du monde viennent aussi bien d'autres projets et réalisations qui sont dévoilés également en avant-première. Parmi les plus emblématiques, TF1 qui virevolte sur le succès Netflix de la Casa de Papel, lance ainsi avec le réalisateur de cette série phénomène, le showrunner espagnol Álex Pina"The Pier" qui est en tournage jusqu’en décembre 2018 dans la région de Valence et du parc national d’Albufera. Le casting réunit Álvaro Morte (le professeur stratège de La Casa de Papel), Verónica Sánchez (Morocco – Love in Times of War, Gran Reserva) et Irene Arcos (Suspicion). Dans la rubrique "people", on inscrira donc la venue à Cannes pour l'événement d'Álex Pina et de ses acteurs principaux.

Parmi les séries les plus attendues, en avant-première toujours, seront présentées "Trigger" (Russie", "Escape at Dannemora" (USA) avec le célèbre acteur américain Ben Stiller, ici réalisateur et producteur, "Way Too Kawaii! (Japon)... Sans oublier l'ensemble des projections du marché. De quoi garder la plus large place aux contenus!

Tags