Monaco : avec Vulog, une nouvelle page pour Mobee et l'autopartage électrique

Une nouvelle page qui s'ouvre pour l'autopartage électrique à Monaco : l'opérateur monégasque Mobee by SMEG a fait appel à la technologie de son voisin niçois Vulog pour son service d'autopartage.

Mobee by SMEG Twizy

Une nouvelle page qui s'ouvre pour l'autopartage électrique à Monaco : l'opérateur monégasque Mobee by SMEG a fait appel à la technologie de son voisin niçois Vulog pour son service d'autopartage. Le service Mobee, pour mémoire, a été créé par le Gouvernement Princier en 2014 en partenariat avec le groupe EDF et sa filiale Izivia. Il s'agissait, sur ce territoire de la Principauté qui tient d'un centre-ville, de compléter un éventail de mesures fortes en faveur d’une mobilité durable. (Photo © Mobee by SMEG : des Twizy faciles à identifier).

Un service d'autopartage repris par la SMEG fin 2020

EDF ayant décidé ensuite de se retirer de ce type de services, le Gouvernement Princier est devenu en juillet 2019 l'actionnaire unique de la SARL Mobee dont il a souhaité de nouveaux développements. Ce qui a amené à la mise en place d'un nouveau système et à de nouvelles voitures en octobre dernier, puis à la cession en fin d'année 2020 à la SMEG, la Société Monégasque de l’Electricité et du Gaz, filiale d’ENGIE.

Depuis le début de cette année, Mobee est ainsi présenté au grand public sous la marque Mobee by SMEG. Actuellement, il dispose d'une trentaine de Twizy Renault, des petits véhicules à deux places, tandis qu'est envisagé, d'ici la fin d'année, un élargissement de la gamme avec 25 véhicules électriques supplémentaires de taille familiale. Vulog y ajoute maintenant sa plateforme AiMA (Artificial Intelligence Mobility Applied) retenue pour son avancée technologique en matière de connectivité et pour sa flexibilité. Celle-ci permet à Mobee de gérer et d’optimiser la flotte de véhicules sans aucune limitation liée à la bande passante ou à la perte éventuelle de signal GPS sur un territoire topographique comprenant de nombreux tunnels et d’offrir une expérience totalement fluide aux utilisateurs du service.

Pour des déplacements de courte durée en milieu urbain

Ce service d’autopartage vient répondre à des déplacements de courte durée en milieu urbain. Les utilisateurs peuvent ainsi envisager de se passer de l’achat d’un second véhicule. Ils n’ont plus à se préoccuper du stationnement : grâce à un partenariat mis en place avec le service des parkings publics, ils bénéficient de places réservées, gratuites en ouvrage comme en voirie.

Quant au challenge technique, il a été relevé. "La topographie de Monaco est complexe et nos équipes ont réussi à développer une solution technologique répondant à ces spécificités en un temps record" note Grégory Ducongé, CEO de Vulog. "Avec les équipes du Gouvernement, nous avons repensé le service dans son intégralité, augmenté le nombre de parkings publics partenaires, simplifié les conditions d’abonnement et le parcours client. La solution technologique apportée par Vulog permet une expérience client fluide, performante et 100% dématérialisée", souligne de son côté Thomas Vanquaethem, Directeur Mobilité Electrique pour la SMEG qui rappelle l'objectif : réduire les émissions de CO2 et améliorer la qualité de vie.

Étiquettes

Ajouter un commentaire