Monaco : c'est le nouvel Antartica de Venturi !

Dans un style très futuriste, la dernière version du premier engin d'exploration polaire zéro émission a été présentée hier dans les locaux de Venturi son constructeur à Monaco. Antartica, qui a été conçu pour évoluer dans des conditions extrêmes, sera rattaché dès décembre prochain à la base scientifique Princess Elisabeth en Antarctique.

Antartica de Venturi

C'est le nouvel Antartica. Le premier engin d'exploration polaire zéro émission a été présenté hier, mardi, à Monaco dans les locaux de Venturi, le constructeur monégasque de véhicules électriques hautes performances Cette troisième version d'Antartica a été dévoilée à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement qui aura lieu le 5 juin, et sera rattachée dès décembre prochain à la base scientifique Princess Elisabeth, en Antarctique. Un véhicule hors norme qui est l'aboutissement d'une véritable aventure monégasque. (Photo DR : Antartica dans son élément).

A la recherche d'une solution zéro émission pour accéder aux zones d'études scientifiques

L'histoire débute en 2009. Revenant d’un voyage en Antarctique, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco fait part au président de Venturi Gildo Pastor du fait que les stations de recherche scientifique ne disposent pas de véhicules non-polluants. Venturi se voit alors confier par la Fondation Prince Albert II la mission d’apporter une solution zéro émission permettant l’accès aux zones d’études scientifiques.

Successivement trois versions du véhicule seront conçues. C'est la troisième version, la dernière née, qui a été présentée hier. Sa carrosserie a été signée Sacha Lakic, directeur historique du style chez Venturi. Il a répondu par son coup de crayon affûté aux contraintes imposées par le département recherche et développement ; des contraintes liées principalement à l’isolation thermique, à l’encombrement de la batterie et à la structure tubulaire du châssis.

L’habitabilité et la modularité représentaient également un défi de taille pour le designer. Antarctica, avec ses banquettes longitudinales rabattables, peut embarquer de 1 à 6 personnes, du matériel et même une seconde batterie afin de prolonger l’autonomie initiale de 50 kilomètres.

La synthèse de l'expertise technologique de Venturi

"Antarctica est la synthèse de l’expertise technologique de Venturi", explique le constructeur. "Les équipes du département Recherche & Développement - déjà à la manœuvre sur les records du monde de vitesse de Voxan et Venturi - ont imaginé un véhicule unique au monde, doté de solutions technologiques à la fois avant-gardistes, astucieuses et audacieuses."

Pour Olivier Wenden, vice-président et administrateur délégué de la Fondation Prince Albert II, "les régions polaires, particulièrement fragilisées et vulnérables, doivent être au cœur de toutes nos attentions, elles qui sont les premières exposées aux effets dévastateurs du changement climatique. Pouvoir en améliorer notre connaissance sans perturber les écosystèmes, grâce à un véhicule zéro émission et résistant à des conditions extrêmes est une grande avancée."

C'est ce qu'a cherché à faire Gildo Pastor. "Avec Venturi Antarctica, les scientifiques vont bénéficier d’un véhicule efficient, très maniable et avec une très bonne motricité. Ils pourront mener leurs recherches de manière optimale, sans polluer ces sites où la qualité des analyses se joue à la molécule près."

Image
Antartica Pastor Prince Albert II

Photo DR : Le prince Albert II et Gildo Pastor lors de la présentation d'Antartica mardi dans les locaux de Venturi à Monaco.

Étiquettes

Ajouter un commentaire