Monaco enfonce l’OGC Nice

Posté dim 20/09/2009 - 11:15
Par admin

Monaco enfonce l’OGC Nice

Après 3 défaites consécutives, l’OGC Nice était au pied du mur à l’entame du derby face à l’AS Monaco, hier soir au stade du Ray. Un derby qui débutait dans une drôle d’ambiance avec une tribune désertait par les supporters de la Brigade Sud, en grève pour protester contre plusieurs mesures d’interdiction de stade, prononcées à l’encontre de plusieurs d’entre eux.

 

Une ambiance qui n’allait pas tarder à se refroidir encore plus dès la 7ème minute, lorsque à la suite d’un centre apparemment anodin, Néné s’écroulait dans la surface loin du ballon et que l’arbitre, à la stupeur générale, désignait le point de penalty. Un penalty que Néné se chargeait de transformer. Les niçois n’avaient pas encore repris leurs esprits qu’un second coup de massue allait leur tomber sur la tête à la 12ème minute. Les monégasques déclenchaient un superbe mouvement collectif ponctué par Alonso devant une défense totalement médusée et prise de vitesse. L’AS Monaco manquait de peu le KO définitif à la 21ème minute lorsque sur une belle ouverture, le coréen Park lobait Ospina sorti à sa rencontre, mais son ballon passait de peu à coté, tandis que le gardien niçois restait au sol, avant de quitter le terrain quelques minutes plus tard.

 

Malgré ce début de match désastreux, les joueurs niçois eurent le mérite de ne pas renoncer et de se créer plusieurs occasions dangereuses. Sur l’une d’elles, Ben Saada débordait avant d’être accroché par Puygrenier. L’arbitre accordait le penalty avant de se raviser, son juge de touche lui indiquant que la faute avait été commise hors de la surface. Comble de malchance, sur l’action suivante, les niçois marquaient mais l’arbitre refusait le but pour une faute sur Ruffier qui avait en fait été déséquilibré par l’un de ses partenaires.

 

A la 42ème minute, l’OGC Nice finit par être récompensé de ses efforts sur un bon centre sur la gauche de Grégory Paisley, repris de la tête par Loïc Rémy qui de près ne laissait aucune chance au portier monégasque. Les niçois revenaient complètement dans le match et mettaient la pression sur leurs adversaires jusqu’à la 71ème minute, où ils allaient se faire prendre en contre. Un contre rondement mené par Park qui adressait une ouverture lumineuse à Alonso qui de la tête crucifiait Lionel Leitizi.

 

Dès lors le match était plié et plus rien de notable se passa sur le terrain, ce qui ne fût pas la cas coté tribune où certains supporters de la Brigade Sud, qui avaient fait leur apparition à la mi-temps au bas de la tribune présidentielle, tentèrent d’envahir le carré où se trouvaient les dirigeants du club, ce qui nécessita l’intervention des CRS. Franchement, ils auraient mieux fait de poursuivre leur grève jusqu’à la fin de la rencontre.

 

Triste épilogue de cette soirée qui voyait s’enfonçait l’OGC Nice dans les profondeurs du classement, alors que de nombreuses rumeurs bruissaient dans les couloirs sur des changements à la tête du club. Un club qui aurait plus besoin de solidarité en cette période difficile. Si l’avenir est sombre, ce match laisse tout de même entrevoir quelques lueurs d’espoir au vu de la réaction des joueurs niçois, bien meilleure que lors de la défaite contre Montpellier. La roue finira sans doute par tourner et les circonstances ne leur seront pas toujours aussi défavorables qu’hier soir.

 

 

 

Ajouter un commentaire