Monaco : l'administration monégasque parie sur les "soft skills"

Les compétences douces ou comportementales (savoir-être, communication, empathie, créativité, intelligence émotionnelle…) sont de plus en plus prisées à côté des savoir-faire métier et des compétences techniques. Devant les membres du MEB (Monaco Economic Board), l'administration monégasque est venue expliquer comment elle travaillait à créer les conditions propices à leur développement.

conférence soft skills

On les appelles les "soft skills", les "compétences douces". Ce sont des "savoir-être" telles que la capacité à résoudre des problèmes, à communiquer, à entreprendre, à gérer le temps ou le stress en passant par l’intelligence émotionnelle, l’empathie, la créativité ou encore le sens du collectif. A l'heure du digital, de la robotisation, elles prennent de plus en plus d'importance dans les requis professionnels où, jusqu'à présent c'étaient le savoir-faire métier et les compétences techniques qui primaient.(Photo crédits MEB / Carte Blanche : de g. à d. Anthony Boira, PDG de Monaco Digital ; Diego Bonaventura, Directeur de Monaco Chamber of Commerce ; Stefan Bruno, Directeur des Ressources Humaines et de la Formation de la Fonction Publique.)

Les "soft skills" au coeur de la performance

Des changements profonds que l'administration monégasque a tenu à prendre en compte et qui ont fait l'objet récemment d'une conférence du MEB (Monaco Economic Board) intitulée "Les soft skills au cœur de la performance des entreprises". Lors de cette réunion, organisée conjointement par la Monaco Chamber of Commerce et le Campus de Monaco Digital, Stefan Bruno, Directeur des Ressources Humaines et de la Formation de la Fonction Publique a livré un témoignage sur l’expérience engagée dans l’administration.

Devant la cinquantaine de dirigeants monégasques présents, l’équipe du campus Monaco Digital a mis d'abord en lumière le développement des soft skills – ou compétences comportementales -, très en vogue dans les services de ressources humaines, et en a dessinés les grandes lignes de façon très didactique.

Les collaborateurs, acteurs du changement

Ces nouvelles notions, l’administration monégasque a cherché à les mettre en musique dans le cadre de la transition numérique. "Avec Frédéric Genta, Délégué Interministériel chargé de la Transition numérique, nous nous sommes rapidement rendu compte que le digital était un enjeu davantage humain et culturel que technique. Nous avons ainsi décidé de valoriser les collaborateurs afin qu’ils deviennent des acteurs du changement" a expliqué Stefan Bruno.

"Nous travaillons quotidiennement pour créer les conditions propices au développement des soft skills, notamment en s’appuyant sur les managers, qui sont les principaux relais du changement. Il nous paraît essentiel de stimuler la créativité et la curiosité et de développer la collaboration pour construire une administration plus agile, transversale, apprenante et capable de relever le défi de l’émergence des nouveaux métiers."

Pour conclure la conférence, une animation interactive a impliqué les participants via leurs smartphones. L'occasion de mettre en avant la "communication" comme compétence à développer en priorité dans leur entreprise. Une de ces nouvelles "soft skills" à prendre désormais bien en compte.

Tags