Mougins : la dernière demeure de Picasso mise en vente pour 170 M€

Posté ven 13/09/2013 - 06:23
Par admin

Notre-Dame-de-Vie à Mougins, propriété de 800 m2 dans laquelle l'artiste a vécu de 1961 jusqu'à sa mort en 1973 avait été rachetée pour 10 M€ il y a cinq ans par un marchand d'art belge qui a effectué de lourds travaux de rénovation. Rebaptisée "L'antre du Minotaure", elle a fait une apparition cet été à la vente sur un site américain pour 170 M€ !

Mougins : la dernière demeure de Picasso mise en vente pour 170 M€

La façade de la maison principale avec notamment dix pièces lumineuses et 8 salles de bains (la propriété comporte plusieurs maisons).

L'immobilier de luxe garde le vent en poupe sur la Côte d'Azur. Quelques exemples ont défrayé la chronique avec notamment sur Monaco, la Tour Odéon en construction qui propose l'appartement le plus cher du monde (quelque 300 M€) et dont les promoteurs assurent avoir déjà vendu des appartements autour de 60.000 euros le mètre carré. Exemple aussi avec le Palais Maeterlinck à Nice en cours de rénovation qui se vend entre 20 et 40.000 euros le mètre carré. Mais tout aussi saisissant a été la mise sur le marché, après rénovation lourde, du mas Notre-Dame-de-Vie à Mougins, où le célébrissime Pablo Picasso a passé les dernières années de sa vie. Un agent immobilier américain a en effet mis en ligne cet été sur le site Corcoran.com (et l'a retiré rapidement), la propriété à la vente pour …170 M€ sous le nom de "L'antre du Minotaure".

Une belle "culbute" pour le marchand d'art belge qui, il y a cinq ans, a racheté cette propriété de 800 mètres carrés avec un peu plus de deux hectares de terrain pour 12 M€ et y a fait une dizaine de millions d'euros de travaux de rénovation. Il est vrai que la propriété est porteuse d'histoire et qu'avec les murs, l'acquéreur achèterait également des œuvres d'art dont plusieurs signées de l'ancien maître des lieux a relevé le magazine L'Express. Ce qui, en plus de l'empreinte du grand maître de l'art du XXème siècle sur l'ensemble de la propriété, pourrait justifier une hauteur de prix que seule la villa Leopolda à Villefranche-sur-mer avait dépassé (la vente toutefois avait achoppé au dernier moment).

Notre-Dame-de-Vie : les fantômes de Picasso

Picasso s'était installé à Notre-Dame-de-Vie en 1961 après avoir quitté son domaine de la Californie à Cannes. Il y restera jusqu'à sa mort le 8 avril 1973 et y vivra quasiment reclus, se concentrant uniquement à son art, dans un véritable capharnaüm artistique, mêlant sculptures, toiles cubistes, céramiques, dessins, instruments de musique, masques africains, etc. Jacqueline, sa dernière épouse continuera à vivre dans la demeure désertée par le peintre mais ne se remettra jamais de sa disparition. En 1986, c'est à Notre-Dame-de-Vie qu'elle met fin à ses jours. Les acquéreurs, souligne Lepoint.fr, devront apprendre à vivre avec les fantômes de Picasso.

Piscine et pool house ont été aménagés.

Ajouter un commentaire