Municipales Nice, 2ème tour : le PS et Nice au cœur appellent à voter blanc

Il n'y aura plus d'opposition de gauche au conseil municipal de Nice. Entre le 1er tour qui s'est joué le 15 mars, deux jours avant le confinement, et le second tour qui se tiendra dimanche 28 juin des discussions ont bien eu lieu entre les listes de gauche qui pouvaient fusionner mais pas se maintenir (Mireille Damiano de Viva à 8,91% et Patrick Allemand PS avec Nice au coeur à 6,57%) et la liste Ecologie de Jean-Marc Governatori (11,3%) qui pouvait accueillir des "fusionnés". Mais faute d'un accord, il n'y a pas eu de fusion et les deux listes de gauche ne peuvent plus envisager des représentants dans le futur conseil municipal niçois.

Dans un communiqué, aussi, Xavier Garcia, premier secrétaire fédéral du PS06, et Patrick Allemand, président de Nice au cœur, appellent à voter blanc et expliquent leur position. "Le 15 mars dernier, dans des circonstances invraisemblables dues à la pandémie du Covid-19, s'est déroulé le 1er tour de l'élection municipale. A Nice, le verdict des urnes est tombé et le  scénario que nous avions redouté publiquement dès le mois de novembre 2019, le risque de l'élimination de toute la gauche, s'est produit.

Une association citoyenne a réussi à mettre autour de la table des discussions les trois têtes de liste (Governatori, Damiano, Allemand) de Nice Écologique, Viva et Nice au Cœur, et leurs délégations. Après de longs échanges, nous étions parvenus à un accord minimal assurant la représentation  des  trois listes au conseil municipal, mais le lendemain, une douzaine de militants  EELV a tout rejeté en bloc et bloqué ainsi la représentation de 15,42% des électeurs.

Nous regrettons cette occasion manquée qui aurait pu nous engager dans un cercle vertueux après une période de divisions, et nous regrettons plus encore l'attitude immature, sectaire et humiliante des meneurs de Nice Écologique derrière Jean-Marc Governatori qui, il faut le souligner, a eu pour sa part une attitude ouverte mais s'est retrouvé dépassé par les exigences et les intérêts boutiquiers des leaders d'Europe Écologie les Verts. Cet épisode aura de lourdes conséquences.

C'est pourquoi, malgré nos valeurs communes, nous estimons que la liste Nice Écologique n'est pas digne d'être à la tête de la 5ème ville de France, ni même de représenter une opposition crédible et responsable à Christian Estrosi – en témoigne son oubli d'un volet social dans son programme ou sa proposition de demander à Christian Estrosi de lui déléguer le volet environnemental de son projet. Ainsi, c'est avec beaucoup de tristesse, que nous ne voterons pas pour la liste Nice Écologique et que nous appelons tous nos électeurs du 1er tour, et ceux qui n'ont pas pu se déplacer ce jour-là, à voter blanc lors du scrutin du 28 juin prochain.

Il n'y aura donc plus d'opposition de gauche au Conseil municipal, mais vous pouvez être assuré que nous ferons en sorte de la faire vivre autrement au cours des six prochaines années" est-il conclu dans le communiqué.

Étiquettes

Ajouter un commentaire