Nice : le cinéma Mercury entre dans le patrimoine départemental

Posté mar 20/03/2007 - 07:05
Par admin

Nice : le cinéma Mercury entre dans le patrimoine départemental

C'est le dernier cinéma de quartier de Nice, sur la Place Garibaldi, tout près de la vieille ville. Très connu des cinéphiles, le cinéma Mercury s'avérait être le meilleur endroit pour voir ou revoir un film en VO ou en VF. Véritable cinéma Art et Essais, il dispose d'une grande salle de 84 places avec des fauteuils grands et confortables, et de trois petites salles non-climatisées, avec des petits écrans, des bons fauteuils mais un son plutôt médiocre. Depuis plus de 60 ans il fait partie du patrimoine culturel niçois mais risquait fort de disparaître.

 

Aussi, après plusieurs mois de mise en vente infructueuse par son propriétaire, le Conseil général a-t-il décidé, pour éviter sa disparition, de le racheter avec la ferme volonté de maintenir son activité. Une décision prise au terme d’une négociation longue hier, lundi 19 mars, par la commission permanente du Conseil général. L'opération se monte à 1,13 million d'euros. Le Mercury fera l’objet de travaux de rénovation, de sécurité et d’amélioration du confort. Il sera géré directement par les services culturels du Conseil général qui auront pour mission d’associer fortement le milieu associatif en y développant des activités pédagogiques et de sensibilisation au 7ème art, en y maintenant une programmation d’art et essai et la programmation des grands films d’auteurs qui ont fait l’actualité cinématographique.

 

Le Mercury, qui entre ainsi dans le patrimoine départemental, complètera l’offre cinématographique entre la cinémathèque et les salles commerciales du centre historique. "Le projet Mercury s’inscrit dans le cadre de la nouvelle politique départementale en faveur du cinéma et de l’audiovisuel qui s’appuie sur le circuit itinérant du cinéma, le fonds de soutien à la production cinématographique avec le Centre National de la Cinématographie, et une chaire universitaire sur le thème du cinéma avec l’Université de Nice et l’UNESCO", a souligné Christian Estrosi, Président du Conseil général.

 

Ajouter un commentaire