Nice : l'énergie au menu du 26ème sommet franco-italien

Posté ven 30/11/2007 - 10:20
Par admin

Nice : l'énergie au menu du 26ème sommet franco-italien

Une belle conjonction aujourd'hui à Nice. Alors que s'est ouvert hier à l'hôtel Westminster, le Forum Energie et géopolitique qui traite plus particulièrement des relations en ce domaine entre l'Europe et la Russie, le XXVIème sommet franco italien qui s'est ouvert ce matin au palais des rois Sardes dans le Vieux Nice sera dominé par les questions de l'énergie. Pour ce premier sommet franco italien auquel Nicolas Sarkozy participe en tant que président, la question de la coopération énergétique entre la France et l'Italie se place en effet au centre des débats.

 

Un accord attendu entre Enel et EDF sur le nucléaire

 

Ce domaine de l'énergie est une source de frictions entre les deux pays depuis quelques mois et en mai dernier, lors d'une visite à Paris de Romano Prodi, président du Conseil italien, un groupe de travail avait été mis en place. Sont attendues aujourd'hui des "avancées décisives" à travers notamment "l'adoption d'une déclaration commune et à la signature d'un accord sur ce thème" (de l'énergie) selon les propos hier de David Martinon, porte-parole de l'Elysée.

 

Plus concrètement, le français EDF et l'italien Enel pourraient signer à Nice un accord déterminant dans le nucléaire ainsi que le laissaient entendre hier le "Financial Times" et "Les Echos". Suivant un protocole initié en 2005, Enel participerait à hauteur de 12,5% au programme de l'EPR ce qui lui donnerait la possibilité de construire au moins deux centrales à cycle combiné en France. Depuis la signature de la lettre d'intention en mai 2005, l'accord définitif se heurte à des obstacles politiques et notamment à un projet d'OPA d'Enel sur Suez qui a refroidi les relations franco-italiennes.

 

Des questions qui touchent aussi les Alpes-Maritimes

 

Toujours sur ce terrain de la coopération énergétique, la France et l'Italie devraient aboutir à un accord entre les deux réseaux de transport d'électricité (Terna côté italien et RTE pour la France) pour faciliter l'interconnexion entre les deux pays. Une question qui pourrait intéresser les Alpes-Maritimes en situation de "péninsule électrique" et dont l'approvisionnement en électricité est actuellement fragilisé faute de solution en cas de rupture de la ligne à haute tension qui circule près de la côte.

 

D'autres questions seront évidemment à l'ordre du jour. Deux d'entre elles touchent également le département. La première c'est le projet d'Union Méditerranéenne pour le siège de laquelle Nice s'est portée candidate. La seconde est celle de la coopération industrielle et plus particulièrement de l'intensification de la coopération entre Thales et le groupe de défense italien Finmeccanica. Cette coopération est déjà bien à l'œuvre dans le domaine spatial avec Thales Alenia Space dont le siège est à Cannes. Cet exemple pourrait être adapté dans le domaine de la défense. Le sujet devrait être d'autant plus abordé à Nice qu'est organisé aujourd'hui le premier conseil franco-italien de défense et de sécurité. Et puis seront également au menu de ces discussions bilatérales les questions de l'immigration et de la contrefaçon.

 

Nicolas Sarkozy et ses ministres

 

Pour ce sommet, Nicolas Sarkozy est accompagné par le Premier ministre François Fillon et les ministres Jean-Louis Borloo (Ecologie), Bernard Kouchner (Affaires étrangères), Brice Hortefeux (Immigration), Valérie Pécresse (Enseignement supérieur), Hervé Morin (Défense), Jean-Pierre Jouyet (Affaires européennes) et Hervé Novelli (Commerce extérieur). Après les échanges ciblés entre ministres français et italiens qui ont démarré ce matin, une réunion plénière est prévue autour de midi et sera suivie à 13 heures d'une conférence de presse puis d'un déjeuner.

 

 

Ajouter un commentaire