Nice : l'opération EcoVallée entre dans une phase opérationnelle

Posté mar 05/08/2008 - 09:20
Par admin

Nice : l'opération EcoVallée entre dans une phase opérationnelle

Une nouvelle étape franchie par l'OIN (Opération d'Intérêt National) de la Plaine du Var (10.000 ha à l'ouest de Nice, de l’aéroport international jusqu'au Bec de l’Estéron, dont 450 hectares à urbaniser). Baptisée "EcoVallée", cette opération approuvée par le gouvernement en novembre 2006 entre cette fois dans une phase opérationnelle avec la publication du décret portant création de l'établissement public industriel et commercial d'aménagement, décret daté du 30 juillet. Doté de la personnalité morale et de l'autonomie financière, cet établissement public d'aménagement de l'Etat à caractère industriel et commercial est créé sous le nom d'Etablissement public d'aménagement de la Plaine du Var et placé sous la tutelle du ministre chargé de l'urbanisme.

 

Objectif : 30.000 emplois sur 30 ans

 

Le décret précise ainsi les attributions de cet EPIC, la composition de son conseil d'administration (26 membres dans trois collèges) et donne les grandes lignes de sa gouvernance. Dans la suite de la mission de préfiguration qu'a assurée Thierry Bahougne, un haut fonctionnaire, le conseil d’administration de l'établissement public sera mis en place dans les prochaines semaines, tandis que l'Etat, qui pilote l'opération, nommera un directeur général.

 

Pour Christian Estrosi, député-maire de Nice qui a présenté hier cette nouvelle étape lors d'une conférence de presse, "c'est un instant aussi important que le jour où a été créé Sophia-Antipolis", la technopole azuréenne dédiée aux nouvelles technologies. Comme pour la technopole qui fêtera ses 40 ans l'année prochaine, il s'agit d'un projet à long terme, l'objectif étant de créer 30.000 emplois sur 30 ans. S'il est bien sûr trop tôt pour dessiner la forme que prendra la nouvelle EcoVallée, quelques aperçus ont été donnés ou rappelés.

 

Quelques projets "phare" avancés

 

Sur le concept global d'abord. A partir d'un des derniers espaces urbanisables de la Côte d'Azur, l'idée est de faire émerger un territoire de référence en Europe du sud, centré sur le développement durable. Sur le calendrier des réalisations ensuite. L'opération s'engagera sur la basse vallée du Var. Déjà lancée, le programme Nice Méridia sera réétudié par la nouvelle équipe municipale pour se mettre en conformité avec l'ensemble du projet de l'EcoVallée. Les premières constructions d'immeubles où seront mixés les logements, les bureaux et les services publics devraient ainsi être lancées d'ici deux ans.

 

Quelques projets phares ont aussi été avancés :

  • le Grand Stade de football qui se ferait sur Saint-Isidore à proximité du terminal de la Ligne 2 de tramway;
  • la gare multimodale pour les transports, sur l'emplacement du MIN qui va déménager progressivement de l'autre côté du Var sur la Baronne;
  • la construction d'un centre d'exposition de 80 000 m2, dont l'emplacement exact n'a pas encore été retenu;
  • l'aménagement d'un parc urbain de 15 hectares à l'exemple de Central Park à New-York vers les pépinières des Arboras.

 

L'établissement public étant désormais sur les rails, un premier budget de 4 millions d'euros devrait être attribué. Il serait destiné notamment aux premières études de définition portant sur la basse vallée du Var et aux études d’aménagement concernant la zone nord autour du Bec de l’Estéron.

 

Lire le décret du 30 juillet 2008 portant création de l'Etablissement public d'aménagement de la Plaine du Var

 

 

Ajouter un commentaire