Nice-Matin racheté par le Groupe Hersant Media

Posté mar 14/08/2007 - 08:55
Par admin

Nice-Matin racheté par le Groupe Hersant Media

Un point sans doute final à la saga azuréenne de l'été autour de la vente du groupe Nice-Matin : Lagardère a annoncé hier la cession de son pôle de presse quotidienne régionale du sud (Nice-Matin, Var-Matin, Corse-Matin ainsi que La Provence et Marseille Plus) au Groupe Hersant Média (ex-France Antilles) avec qui il était entré en négociation exclusive depuis le 19 juillet dernier. Le montant de la transaction s'élève à 160 millions d'euros. Devant l'opposition interne, Lagardère avait écarté l'offre du fonds d'investissement Mecom, offre pourtant supérieure à GHM et qui portait sur l'ensemble du Pôle Sud, c'est-à-dire avec sa composante sud-est et sa composante sud-ouest représentée par les quotidiens des journaux du Midi tournant autour du Midi Libre. Ces derniers, propriété de la SA Le Monde, devraient être rachetés par le quotidien régional Sud-Ouest.

 

Les syndicats de Nice-Matin "rassurés mais vigilants"

 

Les comités d’entreprise de Nice Matin et de La Provence ont été informés et consultés sur cette cession la semaine dernière. Ils n'ont pas manifesté d'opposition. Lors d'un CE extraordinaire mardi, les syndicats du groupe Nice-Matin s'étaient cependant déclarés "rassurés mais vigilants". Ils avaient appelé à la "vigilance" estimant qu'il fallait juger sur les actes mais avaient jugé "rassurante" la présentation du projet de rachat par des représentants de GHM, dont Frédéric Aurand, président du directoire. Le lendemain, mercredi, le comité d'entreprise du groupe La Provence donnait lui un avis favorable à ce rachat à l'unanimité moins une abstention. Selon un communiqué du groupe Lagardère, la réalisation de la vente ne reste plus aussi désormais soumise qu’à l’autorisation des autorités françaises de la concurrence.

 

Quelques chiffres ont également été donnés. Ce pole presse régionale de Lagardère a réalisé un chiffre d’affaires de 222 millions d’euros et un résultat courant des opérations de 3 millions d’euros au titre de l’exercice 2006. "La trésorerie nette de l'ensemble ainsi cédé devrait être légèrement positive lors de la réalisation de la cession" est-il également précisé.

 

Les futurs fleurons de l'ex France-Antilles

 

Quant au Groupe Hersant Média, présidé par Philippe Hersant, fils de feu Robert Hersant qui fut l'un des magnats de la presse française, il reprend une partie de ce qui fut l'empire Hersant. Baptisé au départ France Antilles, il réunit dans sa hotte une palette de quotidiens des territoires d'outremer (France Antilles, France-Guyane, Dépêche de Tahiti, Nouvelles de Tahiti, Journal de l’Ile sur la Réunion, Nouvelles calédoniennes) mais également plusieurs quotidiens de métropole dont Paris-Normandie, l’Union-l’Ardennais, l’Est Eclair, Liberté Dimanche, Le Havre Libre, Le Havre Presse, le Progrès de Fécamp.

 

Les journaux du groupe Nice-Matin et ceux de La Provence, devraient s'afficher comme ses plus beaux titres et peut-être lui permettre de franchir une nouvelle étape dans la reconstruction de l'empire.

 

Ajouter un commentaire