Nice : Nouvelle com dans l'aventure de People for ever

Posté lun 25/08/2003 - 00:00
Par admin

La société niçoise de communication a mis en oeuvre le site web d'Igor Ustinov. Ce site, clé de voûte d'une communauté éthique internationale, est destiné à regrouper et partager ce qui est à la fois le plus utile et le plus volatile : l'expérience de vie.

Quel est le savoir à la fois le plus utile et le plus volatile ? Simple : l'expérience ! Cette constatation est à la base du nouveau site de l'artiste Igor Ustinov (le fils de l'acteur Peter Ustinov) www.people-forever.org que vient de terminer la société niçoise Nouvelle Com. "Un être qui s'éteint, c'est une bibliothèque qui brûle", écrit ainsi Igor Ustinov. Refusant cette irrémédiable disparition des acquis de l’humanité, il a décidé de lancer un projet baptisé www.people-forever.org, pour favoriser la création d'une communauté éthique internationale réunie autour de la préservation et du partage d'expérience.En effet, hormi pour les écrivains, les poètes, peintres, musiciens ou autres artistes, lorsqu'une personne meurt, son expérience disparaît avec elle. Comment donc conserver cette expérience acquise et en faire profiter les autres ? C'est là tout l'object du projet "People for ever". Un objectif multiple et ambitieux. Il s'agit de sauvegarder l'expérience de chacun sans limite de durée et la partager avec tous ainsi que d'initier un dialogue porteur de sens entre les générations et les cultures. Cela tout en préservant la mémoire de l'humanité de toute récupération politique, commerciale, et en permettant à chacun de participer à la construction du monde de demain.La clé de voûte du projet tient aussi dans le site au nom significatif : "People-forever.org". Il s'agit d'un site où chacun peut créer sa "Web-life" ou celle d'un proche et la gérer. Les membres de la communauté peuvent également consulter les "Web-lives" que d'autres "Web-lifers" mettent à leur disposition à travers un moteur de recherche de témoignages. Ils peuvent également échanger leurs connaissances, dialoguer en direct entre eux, être renseignés par les experts de la communauté, lister leurs auteurs favoris et voter pour leurs témoignages préférés, etc.Le site est gratuit pour le lancement. Par la suite, il deviendra payant, est-il annoncé, afin d'assurer sa pérennité et reverser un pourcentage des fonds récoltés aux ONG partenaires du projet : Unicef, Greenpeace et Peter Ustinov Foundation (tractations en cours avec l'Unesco). Né sur la Côte, on ne s'étonnera pas aussi que beaucoup des premiers web-lifers soient azuréens et assurent l'essor d'un site qui, par essence, a vocation planétaire.

Ajouter un commentaire