NXP Semiconductors va quitter l'Alliance Crolles 2

Posté mar 23/01/2007 - 07:00
Par admin

NXP Semiconductors, ex-Philips Semiconducteurs, a annoncé que sa participation à l'Alliance Crolles 2 ne serait pas prorogée au-delà de l'échéance initiale fixée à la fin 2007. Le partenariat entre Freescale, NXP et STMicroelectronics devrait donc être dissout à la fin du programme 45nm. Le CEO de NXP, Frans van Houten a tenu cependant à affirmer que son désengagement de Crolles 2 n'était pas synonyme d'une réduction de sa R&D en semiconducteurs. NXP se tourne plutôt vers l'Asie en étendant sa coopération R&D (recherche et développement) avec le Taïwanais TSMC dans le domaine des technologies avancées CMOS.

 

"Cette décision permettra à NXP de se concentrer davantage sur la création d’options de procédés innovants et différentiateurs, telles que la technologie non volatile intégrée en 45nm pour ses produits de pointe System-on-Chip, tout en s’appuyant sur la plateforme de procédé TSMC. Elle souligne notre volonté d’être leader dans les systèmes CMOS avancés," a commenté Frans van Houten, cité par Silicon.fr. Implanté à Sophia Antipolis avec un centre de plus de 300 personnes, NXP Semiconducteurs, rappelons-le, est l'un des ténors de la microélectronique azuréenne. En octobre dernier, la société a annoncé un plan baptisé Sophia 2008, visant à augmenter ses effectifs de R&D d'environ 200 personnes sur la technopole, plan qui reste conditionné au rachat du site de Galderma contigu à son site sophipolitain. Sophia suit donc avec intérêt la politique du groupe, dans le domaine de la recherche-développement.

 

Ajouter un commentaire