OGC Nice : de l’enfer à la joie

Posté dim 04/10/2009 - 11:05
Par admin

OGC Nice : de l’enfer à la joie

Le football est un sport qui offre souvent bien des rebondissements et est capable de faire passer les spectateurs de la désolation à la joie. C’était le cas hier soir au Stade du Ray où l’OGC Nice recevait Valenciennes. A 22 minutes de la fin du match les joueurs niçois, menés 2 à 0, étaient au fond du gouffre avant d’inscrire 3 buts en 10 minutes et de faire chavirer le public de bonheur, en lui offrant la première victoire de la saison à domicile.

 

Des niçois qui n’avaient pas trop mal débuté la rencontre en inquiétant le gardien valenciennois par Emerse Fae ou Anthony Mounier et en se procurant plusieurs coup francs bien placés. Peu à peu, le jeu des aiglons commença à s’étioler, et après une chaude alerte à la 30ème minute lorsque Audel se présenta seul devant Ospina, un nouveau coup du sort frappa les niçois lorsque, sur un corner, le ballon heurta involontairement la main de Michaël Poté alors qu’il n’y avait aucun danger. Avec les nouvelles règles, l’arbitre désignait le point de penalty et Samassa en profitait pour ouvrir le score à la 39ème minute.

 

Les joueurs de Didier Ollé Nicolle semblaient réagir à l’amorce de la seconde mi temps lorsqu’un contre valenciennois déborda complètement la défense niçoise et que Carlos Sanchez doubla tranquillement la marque du plat du pied. A cet instant, plus grand monde n’aurait parié sur les chances niçoises de renverser une situation bien compromise. Après un grand moment de solitude, Didier Ollé Nicolle tentait un dernier coup de poker en faisant rentrer d’un coup ses 3 remplaçants (Mouloungui, Ben Saada et Bamogo). Pari immédiatement gagnant puisqu’à la 67ème minute, une percée de Mouloungui semait le trouble dans la défense nordiste. Son centre était remis de la tête en retrait par Apam pour Ben Saada dont la reprise instantanée ne pouvait qu’être détournée dans ses propres filets par N’Dy Assembée.

 

Un but qui relança complètement les niçois de plus en plus offensifs. Les valenciennois étaient poussés à la faute et Cohade écopait d’un deuxième carton jaune, synonyme d’expulsion. Sur le coup franc qui suivit, Ben Saada déposait le ballon sur la tête d’Echouafni qui égalisait à la 73ème minute. La furia niçoise se poursuivait et sur un nouveau coup franc bien tiré par Ben Saada, Samassa déviait le ballon dans le but valenciennois à la 76ème minute. Un grand moment de bonheur pour le public du Stade du Ray qui n’en n’avait guère connu cette saison. Un bonheur complet car les niçois conservèrent l’avantage jusqu’à la fin de la rencontre, pour remporter une victoire qui en appelle d’autres.

 

Ajouter un commentaire