Orolia (Sophia) rachète l'Américain Boatracs

Posté lun 23/07/2012 - 08:38
Par admin

Avec le rachat de Boatracs, société américaine spécialisée dans les solutions M2M (Machine-to-Machine) pour les navires de services (bateaux de pêche, dragueurs, remorqueurs, etc) Orolia poursuit son grand mécano industriel en se renforçant dans les systèmes M2M et services associés pour infrastructures critiques loin des réseaux de communication terrestres.

Orolia (Sophia) rachète l'Américain Boatracs

Ce n'est pas courant sur la technopole de voir une de ses PME racheter une entreprise américaine. C'est le cas pour Orolia qui se renforce une nouvelle fois par croissance externe par le rachat de Boatracs Inc.. Il s'agit d'une société américaine spécialisée dans les solutions M2M (Machine-to-Machine) pour les navires de services (bateaux de pêche, dragueurs, remorqueurs, barges fluviales, bateaux-écoles, bateaux de sauvetage, navires pour l’exploitation pétrolière, etc.). Orolia, qui a pris le créneau des équipements et systèmes de positionnement, de navigation et de timing les plus critiques, poursuit ainsi sa stratégie de développement des systèmes M2M et services associés permettant d'opérer des infrastructures critiques loin des réseaux de communication terrestres.

Ces solutions sont composées de trois éléments clés :

  • des balises de positionnement, de navigation et de communication satellitaire dont Orolia est un spécialiste reconnu au niveau mondial, ·
  • des services de communication satellitaire (parfois associés à des communications sans fil terrestres) facturés au volume de données transmis, ·
  • des logiciels applicatifs accessibles par une interface web commercialisés sous forme d’abonnements mensuels selon un modèle de type SaaS (Software as a Service).

"Cette acquisition, qui élargit notre offre de produits et renforce notre présence sur le marché maritime nord-américain, va également nous permettre d’atteindre une taille critique dans le domaine des logiciels applicatifs, des interfaces homme-machine et des architectures client-serveur qui sont déterminants pour le développement des systèmes M2M et services associés à destination des clients opérant des infrastructures critiques loin des réseaux de communication terrestres", commente Jean-Yves Courtois, PDG d’Orolia.

"Parallèlement, Boatracs va pouvoir s’appuyer sur le réseau de vente international du Groupe dans le domaine maritime pour se développer à l’international, tout en profitant de l’avantage compétitif apporté par une intégration verticale avec un fabricant d’équipements assurant le bon fonctionnement du service et la richesse des solutions applicatives".

Ajouter un commentaire