Philippe Séguin : "une des grandes voix de la République" qui disparaît pour Eric Ciotti

Posté jeu 07/01/2010 - 11:25
Par admin

Premier président de la Cour des comptes depuis juillet 2004, Philippe Séguin, 66 ans, est mort d'une crise cardiaque dans la nuit de mercredi à jeudi à son domicile parisien. Son décès a été constaté ce matin, peu après 7 heures. La disparition brutale de ce gaulliste convaincu, pourfendeur du traité de Maastricht, ancien ministre, ancien président de l'Assemblée nationale a suscité une vive émotion dans le cercle politique français. Les réactions des grands acteurs politiques nationaux ont été immédiates.

 

Dans les Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, a fait part de son immense émotion à l’annonce du décès d'une "des grandes voix de notre République". Dans un communiqué, le président du Conseil général lui rend hommage. "Proche de lui, je l’avais rencontré pour la première fois lorsqu’il était venu à Nice présenter sa biographie de Napoléon III qui avait fait date. Depuis, j’ai toujours admiré et respecté son parcours politique. En 1991, j’ai soutenu la motion qu’il avait défendue avec un immense talent devant le congrès du RPR. Dernièrement, j’ai eu l’honneur et le plaisir de travailler avec lui sur la réforme des procédures comptables publiques, en tant que rapporteur du projet de loi sur la Cour des Comptes à l’Assemblée nationale. Ancien ministre, ancien Président de l’Assemblée Nationale et Premier Président de la Cour des Comptes, c’est un véritable homme d’état, profondément attaché aux valeurs de la République, qui nous quitte".

 

Ajouter un commentaire