Politique : David Lisnard (LR) s'invite dans le débat présidentiel avec "Nouvelle Energie"

Une nouvelle étape dans sa montée sur la scène nationale : David Lisnard, pourfendeur de la "folie bureaucratique française", a annoncé le déploiement au niveau national de son mouvement "Nouvelle Energie pour la France" lancé en 2014 lors des municipales cannoises. Le maire de Cannes sera-t-il candidat à la présidentielle 2022 ? Réponse à la rentrée.

David Lisnard

David Lisnard, le maire LR de Cannes, va-t-il s'inviter dans le débat présidentiel de 2022 ? La réponse est oui, même si l'on ne sait pas encore aujourd'hui à quel niveau il le fera et s'il sera lui-même candidat dans la primaire que compte lancer à la rentrée Les Républicains pour désigner leur chef de file. C'est par ailleurs un autre Azuréen, Jean Leonetti, le maire d'Antibes, qui sera chargé de superviser cette primaire LR.

Une tribune au vitriol contre la "folie bureaucratique française"

Fort d'une réélection "royale" aux dernières municipales (88,08%), un score d'autant plus remarquable qu'historiquement Cannes n'a pas toujours été une ville "facile", David Lisnard a commencé sa montée au créneau national. Vice-président de l'Association des Maires de France, il s'est fait notamment remarquer en novembre dernier par une tribune publiée sur Le Figaro, dans laquelle il dénonçait cette "folie bureaucratique française" qu'avait révélée en plein la crise du Covid.

Une tribune au vitriol qui avait fait mouche où il fustigeait "l'Etat obèse" qui "perd l'autorité régalienne", la dérive administrative avec la valse des attestations ou encore "le millefeuille" qui "continue de s’alourdir de façon indigeste, hélas avec nos impôts". Bien en phase avec ce que ressentent les Français. Cette intervention avait contribué à le faire connaître au niveau national et lui avait ouvert les portes médiatiques avec une succession d'interventions sur radios, TV et presse nationales autour de la gestion de la crise sanitaire.

"Nouvelle Energie" au national pour "porter un projet de gouvernement"

Mais mercredi, un nouveau pas a été franchi : David Lisnard, lors d'une conférence de presse à Paris, a annoncé le déploiement à l'échelle nationale de son parti "Nouvelle Energie". Ce parti, créé à l'occasion des élections municipales de 2014, était resté régional. Mais désormais, l'ambition est de multiplier les référents locaux sur tout le territoire dans le but de réfléchir à l'écriture collective d'un programme politique.

" L'enjeu, c'est de porter un projet de gouvernement, de participer à la construction d'un agenda puissant," a-t-il expliqué. Et d'insister sur l'urgence de cette réflexion en évoquant "le déclassement de la France depuis quarante ans dans des secteurs fondamentaux" et le fait que l'effondrement d'un pays peut aller très vite. David Lisnard veut aussi "lutter contre le déclin industriel et le délabrement budgétaire", mettre fin à ce "délire bureaucratique" qu'il a dénoncé, s'attaquer au "déclassement éducatif", ou encore enrayer le "délitement régalien" particulièrement sensible dans le domaine de la sécurité publique. Vaste chantier.

Candidat en 2022 ? La réponse à la rentrée

Etes-vous candidat en 2022 ? La question lui a évidemment été posée lors de la conférence de presse. Le chef de file de "Nouvelle Energie pour la France" laisse planer le doute : sa réponse sera donnée à la rentrée. Mais pour sûr, il a déjà avancé ses pions. Alors que LR, en pleine interrogation aujourd'hui, se cherche désespérément un leader charismatique pour la Présidentielle, son entrée en scène nationale est à suivre.

Étiquettes

Ajouter un commentaire