Première dans le Mercantour : une louve capturée et relâchée avec collier GPS

Posté mar 14/07/2009 - 07:30
Par admin

Une "première" pour le parc du Mercantour : c'est la première fois en France depuis le retour du loup au début des années 90, qu'un loup a été capturé. Dans le cadre du programme "Proie-prédateur" lancé en 2007, une louve a en effet été capturée dans la Haute-Tinée, puis relâchée avec un collier émetteur GPS qui permettra de surveiller son comportement. C'est ce qu'a annoncé hier, lundi, le nouveau président du Parc, Eric Ciotti, député et président du Conseil général qui a remplacé au début du mois Gaston Franco aux rênes du parc national.

 

Le programme "Proie-prédateur" associe le CNRS, le Parc National du Mercantour, la Fédération départementale de Chasse et l’Office National de la Faune Sauvage. Ce programme comporte deux aspects : surveillance des proies sauvages et capture du loup. Si dans un premier temps, le programme visait l’évolution de la population d’ongulés sauvages soumise à la prédation, la deuxième phase est abordée: celle de la surveillance du loup et plus particulièrement ses déplacements et agissements nocturnes (chasse). Un trappeur américain avait dans ce but formé les agents du parc à des méthodes "non invalidantes" de capture du loup.

 

La louve, dont l’âge se situe entre 6 et 8 ans, a été capturée hier par un piège à lacet connecté par téléphone mobile à un agent du parc. Ce qui a permis d'être alerté très vite, pour rapidement équiper l’animal d’un collier émetteur GPS avant de le relâcher le même jour. L'émetteur fournira chaque matin, les informations de sa journée précédente. Les agents ont également pu prendre certaines mesures scientifiques et effectuer des prélèvements. Dans le Parc National du Mercantour, le retour du loup s'est fait il y a une dizaine d'années. Sont désormais recensées six à 8 meutes composées de 3 ou 5 membres.

 

Ajouter un commentaire