Presse : un avenir inévitablement…numérique

Posté mar 20/02/2007 - 07:05
Par admin

Presse : un avenir inévitablement…numérique

Le point sur les conséquences et les perspectives pour la presse des évolutions en cours dans le numérique : c'est l'objet du rapport réalisé par Marc Tessier, ancien président de France Télévision et remis hier au ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres. Pour Marc Tessier , actuellement directeur général de Netgem Média Services, "la période 2005-2006 est une période charnière pour la presse avec, d’un côté, la poursuite de tendances préoccupantes : poursuite de la baisse de la diffusion et de l’audience, stagnation de la publicité, recul du nombre de points de vente… et, de l’autre, l’accélération des restructurations dans le secteur : fusions, réorganisation de certains groupes…A l’inverse, les médias numériques ne se sont jamais aussi bien portés".

 

Le rapport se charge d'analyser l’impact de l’arrivée du numérique sur la presse écrite, à la fois sur les usages de la presse ainsi que sur son modèle économique traditionnel. Il montre notamment "comment Internet met en lumière des faiblesses anciennes et spécifiques de la presse française qui deviennent exacerbées dans un nouveau contexte concurrentiel". Une deuxième partie traite des perspectives de la presse dans le numérique. Elle fait le point sur les opportunités offertes par le numérique, tout en montrant les incertitudes qui existent sur les modèles économiques en cours de développement. Une troisième partie "présente les pistes d’évolution qui seraient souhaitables, du côté de l’Etat et des pouvoirs publics, pour aider les entreprises de presse à occuper la place qui leur revient sur ces nouveaux territoires, tout en y préservant le modèle éditorial et déontologique que la presse a bâti et qui constitue un élément essentiel des démocraties modernes."

 

Mais pour l'auteur qui parle d'une période de "refondation de la presse", l'avenir passe inévitablement par le numérique. Les "sites compagnons" adossés à des organes de presse ne suffisent plus. "Ces sites doivent devenir multimédias et donc être organisés dans ce sens. Ils doivent également être mis à jour de manière permanente, jouer de l’interactivité avec les internautes et saisir toutes les opportunités nouvelles qu’offre l’apparition de nouveaux modes opératoires sur le web, la téléphonie mobile et les supports type i-pod". Face aux "nouvelles propositions faites aux internautes" (blogs, fils RSS, podcast) qui remettent en cause le modèle économique de la presse traditionnelle, il est nécessaire de "changer d'échelle" et de passer "la vitesse supérieure dans les nouveaux médias."

 

Dans ce rapport de plus de 70 pages, Marc Tessier évoque également des pistes à suivre pour assurer ce passage de la presse au numérique. Cela va d'un renforcement des fonds propres des groupes de presse à des modifications de la législation sur les droits d'auteur pour les sociétés plurimédias, ou à la mise en place d'un statut de "correspondant en ligne", comparable à celui des correspondants locaux de la presse quotidienne régionale pour ceux qu'on appelle aujourd'hui "journalistes citoyens". Au total, un document qui pourrait être la base d'une feuille de route pour la "révolution numérique" dans laquelle la presse, bon gré, mal gré, est aujourd'hui engagée.

 

Lire le rapport de Marc Tessier sur le site www.culture.gouv.fr : "La presse au défi du numérique"

A lire également les annexes l'une sur les statistiques récentes de la presse : "Quelques statistiques sur la presse en France et dans le monde"

l'autre sur l'utilisation d'Internet par la presse : "Utilisation d'Internet par la presse française"

 

 

Ajouter un commentaire