Qualité : la CCI NCA, premier service public français labellisé par l'EFQM

Posté mer 18/06/2003 - 00:00
Par admin

La Fondation Européenne pour le Management par la Qualité a remis hier à Paris à Francis Perugini, président de la CCI azuréenne, le "Diplôme de Reconnaissance de l'Excellence" qui récompense dix années d'effort pour "passer d'une culture de moyens à une culture de résultats".

La Chambre de Commerce et d'Industrie Nice Côte d'Azur était à l'honneur hier mardi à Paris. Dans les salons de l'hôtel Lutetia, en présence de Henri Plagnol, Secrétaire d’Etat à la Réforme de l’Etat, Francis Perugini, le président de la CCI NCA a reçu le "Diplôme de Reconnaissance de l’Excellence" des mains de Alain de Dommartin, Directeur Général de l’EFQM (European Foundation for Quality Management). C'est le premier service public français à obtenir cette distinction qui vient ici récompenser une démarche vers la Qualité totale engagée dès 1998.A l'image de ce que font les meilleures entreprisesIl a ainsi été expliqué que cette démarche avait été menée dans une volonté de progression, à l'image de ce que font les meilleures entreprises. Quant à l'EFQM, elle a été choisie comme modèle de référence dans un triple souci : accroître les performances de la mission de service public; améliorer la satisfaction des clients et celles des salariés. Avec le Diplôme Européen "Reconnaissance de l'Excellence", la CCI NCA avait d'autre part souhaité obtenir une labellisation "indépendante" du cabinet qui la suit annuellement depuis 1998. Ainsi, à la suite d'une évaluation d'une semaine réalisée par une équipe de quatre assesseurs européens indépendants mandatés par l'EFQM, ce diplôme, le premier attribué a un service public français, a pu être acquis en avril 2003.Mais si la démarche a commencé en 1998, la CCI NCA estime qu'il lui a fallu une dizaine d'années de travail pour atteindre le niveau d'excellence requis pour le diplôme européen. Ainsi, de 1992 à 1997, ont été mis en place les fondations d'un management moderne grâce à l'introduction de méthodes ayant fait leurs preuves en entreprise (contrats d'objectifs, décentralisation et mensualisation du contrôle budgétaire, séparation progressive du rôle des élus et des salariés, projet d'entreprise, etc.).Dix années d'effort vers la qualitéLa seconde étape, de 1998 à 2003, a été celle de la montée des exigences et des performances par la mise en place du programme "Qualité totale", selon le référentiel EFQM. Ont ainsi été déployés des outils et des méthodes comme les contrats de service, les centres de responsabilité, les lettres de mission, les audits d'organisation et de productivité, les enquêtes de satisfaction, l'utilisation intensive des NTIC et d'Internet, etc. Premiers résultats : les ports, aéroports, les directions financières, juridique (marchés publics) et la direction des entreprises (IFE) ont été certifiés ISO 9001 (V 00) entre 2001 et 2003. Tandis que d'autres "Directions" (formation professionnelle et apprentissage, informatique, etc) sont également sur le chemin de la certification.La CCI NCA ainsi, à travers la démarche qualité, réalise sa grande mutation. Les cinq directions opérationnelles (aéroports, ports, formation professionnelle et apprentissage, services aux entreprises, enseignement supérieur) et ses six directions fonctionnelles transversales (finance, administrative et juridique, ressources humaines, informatique et télécoms, marketing et communication, audit et qualité) se sont toutes lancées dans une démarche qualité. Au total, c'est toute organisation placée sous l'autorité du Directeur général Yves Raynaud (1.000 salariés pour un chiffre d'affaires 2002 de 170 millions d'euros) qui, en une dizaine d'années aura cherché à "passer d'une culture de moyens à une culture de résultats". C'est ce vaste mouvement, ce challenge, qu'est venu distinguer le "Diplôme de Reconnaissance de l'Excellence" remis hier à Paris.

Ajouter un commentaire