Qwant va-t-il réussir à se sortir la tête de l'eau ?

Le moteur de recherche "qui respecte votre vie privée" avait affiché des pertes colossales en 2019 (23 M€ de pertes contre 5,86 M€ de chiffre d'affaires), ce qui avait valu à Eric Léandri, son président, d'être débarqué. En 2020, son nouveau président Jean-Claude Ghinozi a sensiblement amélioré les résultats (13 M€ de pertes contre 7,5 M€ de CA). Il peut aussi envisager maintenant un retour vers l'équilibre en 2021 tandis qu'une nouvelle levée de fonds de l'ordre de 20 M€ est engagée.

Qwant logo

Qwant va-t-il réussir à se sortir la tête de l'eau ? Le moteur de recherche européen, dont une grande partie de l'équipe de R&D est installée à Nice, affichait en 2019 un bilan désastreux : une perte de 23,54 M€ pour un chiffre d'affaires de 5,86 M€. Ce qui, sous la pression des actionnaires, avait valu alors à Eric Leandri, son président et par ailleurs président de la French Tech Côte d'Azur, d'être sèchement débarqué et remplacé par Jean-Claude Ghinozzi, directeur marketing et commercial.

Ce dernier avait été chargé d'améliorer la "monétisation" des services proposés par Qwant à travers une meilleure exploitation de l'activité shopping et du trafic sur mobile. Un travail qui semble avoir porté ses fruits au vu des chiffres 2020 qui ont été publiés ce vendredi matin. Ainsi Qwant a pu augmenter sensiblement son chiffre d'affaires qui passe à 7,5 M€ soit une hausse de 28%. Parallèlement, Jean-Claude Ghinozzi avait été chargé également d'élaguer les projets de diversification tous azimuts que son prédécesseur avait multiplié. Ce qui a permis à Qwant de baisser encore plus drastiquement ses pertes : 13 M€ soit presque la moitié de celles de 2019.

Ces pertes restent cependant encore très largement supérieures au chiffre d'affaires. Mais pour Jean-Claude Ghinozzi, l'équilibre peut être maintenant en vue. Comme il l'a déclaré à l'AFP, l'hémorragie financière devrait diminuer car une partie des pertes de 2020 sont "non récurrentes" car liées à l'effort de restructuration. D'autre part, côté recettes, les résultats de 2020 et les perspectives de 2021 “sont très encourageants”. Cela en dépit de la crise de la Covid-19 qui a fait plonger les investissements publicitaires. "En octobre et novembre 2020, nous avons délivré plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires brut, ce qui nous rapproche très sensiblement de notre point d’équilibre" a-t-il estimé.

Le moteur de recherche "qui respecte votre vie privée" n'en recherche pas moins à réaliser une nouvelle levée de fonds. Comme l'a indiqué son président, des investisseurs potentiel ont été contactés dans l'objectif de réunir au moins 20 M€. Qwant, qui compte parmi ses grands actionnaires le groupe de presse allemand Axel Springer et la Caisse des dépôts et consignations française, a déjà cherché à se renforcer sur l'Allemagne. La levée de fonds lui permettrait notamment d'élargir son audience à d’autres pays européens alors que sa base d’utilisateurs est restée pour l’instant très concentrée en France.

Étiquettes

Ajouter un commentaire