Référendum : les Azuréens aussi ont dit "non" à 52,55%

Posté lun 30/05/2005 - 00:00
Par admin

Nice, Grasse, Menton, Cagnes-sur-mer, Vallauris-Golfe Juan, Carros ont voté en faveur du non, tandis que le oui l'a emporté à Antibes, Cannes, Le Cannet, Valbonne. La PACA, quant à elle, s'est déclarée massivement en faveur du non avec 58,79% de votes négatifs.

Les sondages ne s'étaient pas trompés. Le verdict est tombé hier soir après 22 heures : un "gros" non autour de 55% selon les premières estimations. Des estimations qui se sont trouvées largement confirmées ensuite : 54,87% de Non; 45,13% de Oui, avec une participation record de 69,74%. Soit un Non franc et massif. Si l'on analyse région par région on constate une grande disparité entre Paris et la plupart des grandes villes et le reste de la France. Ainsi, Paris s'est révélée largement favorable au oui au Traité constitutionnel européen. Il a été enregistré 66,45% de votes positifs au référendum du 29 mai, contre 33,55% pour le non avec une participation encore plus forte que la moyenne nationale (75,1%).Même vote favorable au oui dans la plupart des grandes villes françaises, exception faite pour Marseille (61,17% pour le non) et Nice (53,48% de non). Comme lors du référendum sur le traité de Maastricht en 1992, la région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur) a voté largement contre le traité de constitution européenne du 29 mai 2005 : 58,79% avec une participation forte de 69,06% (la PACA avait alors rejeté Maastricht à 55,33%). Des six départements PACA, on retiendra que c'est dans les Alpes-Maritimes que le rejet du traité de constitution a été le moins fort avec 52,55% de non contre 57,2% de non dans le Var, 61,80% dans les Bouches-du-Rhône, ou encore 60,27% de non dans les Alpes-de-Haute-Provence.Dans les Alpes-Maritimes, c'est Nice qui fait pencher particulièrement la balance en faveur du non, même si la situation est très diversifiée suivant les villes. Antibes (52,62% de oui), Cannes (51,03% de oui), Le Cannet (50,56% de oui), Valbonne (58,87% de oui), sont dans le camps du oui, tandis que Grasse (54,03% de non), Menton (54,78% de non), Cagnes-sur-mer (51% de non), Vallauris-Golfe Juan (55,53% de non), Carros (66,80% de non) sont dans le camp des opposants au traité. Une nouvelle carte de l'électorat azuréen qui s'est dessinée à l'occasion de ce référendum qui, tous les commentateurs l'ont dit, constitue un événement politique majeur en Europe.

Ajouter un commentaire