Report des régionales et départementales : la question divise les maires LR dans les AM

Face à une pandémie qui perdure, reporter les élections régionales et départementales à la rentrée ou les maintenir comme prévu les 13 et 20 juin ? La question divise au niveau national, comme au niveau départemental. Ces élections, initialement programmées en mars, avaient déjà été reportées en juin pour cause de Covid-19. Alors que le débat grandissait ces derniers jours sur leur maintien ou leur report le gouvernement a demandé vendredi à tous les maires de France de se prononcer d'ici aujourd'hui, lundi, midi. La réponse est attendue.

Mais déjà une fracture est apparue parmi les maires LR des Alpes-Maritimes. A Nice, dans le Journal du Dimanche, Christian Estrosi a plaidé pour un report en septembre estimant que "la seule campagne qui doit prévaloir, c'est la campagne vaccinale". A l'Ouest des AM, David Lisnard à Cannes et Jean Leonetti à Antibes se sont déclarés favorables au maintien des dates avec éventuellement un décalage de quelques semaines si nécessaire. Ils ont évoqué des aménagements possibles comme un vote en plein air si le temps le permettait.

Quant au député Eric Ciotti, ancien président du Département, il a résolument opté pour juin, dénonçant un éventuel report comme une "manœuvre politicienne grossière". "La démocratie ne se confine pas" a-t-il ajouté. Alors maintien ? Report ? Premier élément de réponse aujourd'hui avec l'opinion des maires au plus près de l'organisation logistique des élections, tandis que des débats sont prévus au Sénat et à l’Assemblée nationale demain mardi et mercredi.

.

Étiquettes

Ajouter un commentaire