Sainte-Marguerite : un domaine historique transformé en destination d'exception

La société suisse Ultima Collection, qui vient de racheter "Le Grand Jardin", unique propriété privée de l'Ile Sainte-Marguerite, a de grandes ambitions : restaurer ce magnifique domaine "pieds dans l'eau" pour proposer une douzaine de chambres avec jardin luxuriant, piscine, cinéma en plein-air, clinique de soins, accès bateau et hélico, parfum d'histoire… Le nec plus ultra.

Sainte-Marguerite Grand Jardin

C'est une nouvelle destination exclusive de la Côte d’Azur qui se dessine à travers le rachat de la propriété Le Grand Jardin sur les Iles de Lérins à quelques encablures de la Croisette. La seule propriété privée de l'île Saint-Marguerite (un terrain de près de 14.000 m2 et 1.200 m2 bâti avec 17 chambres et autant de salles de bains) vient en effet d'être rachetée par Ultima Collection, un groupe suisse propriétaire, développeur et opérateur de biens immobiliers de luxe. La transaction s'est faite au Tribunal de commerce de Cannes qui a accepté le plan de reprise de la société détentrice de ce domaine d'exception. (Photo DR : Le Grand Jardin, en majesté, plein sud, face à l'île Saint-Honorat)

Affiché à un prix de 45 M€

Si le montant exact de ce rachat n'a pas été donné, le domaine du Grand Jardin se trouvait à la vente dans les agences immobilières de luxe au prix de 45 M€ et c'est l'agence cannoise Michael Zingraf Christie's Real Estate qui a assuré la transaction. Il appartenait depuis 2008 au magnat indien des spiritueux, Vijay Mallya, qui fut notamment à la tête de Force India, une écurie de Formule 1 et qui a fait faillite dans les années 2010, laissant une ardoise de plus d'un milliard de dollars. Le Grand Jardin se trouvait ainsi à la vente depuis 2018. En début d'année, un candidat PC PS aux élections municipales à Cannes, Dominique Henrot avait même lancé une pétition pour un rachat public, redoutant que ce domaine d'exception ne soit livré de nouveau à un milliardaire qui le privatiserait entièrement.

Cette propriété, en tout cas, est bien rattachée à l'histoire de Cannes. Elle fût la demeure de certaines têtes couronnées et célébrités telles que Louis XIV, dit le Roi-Soleil, le Duc de Guise ou encore le Gouverneur de Provence, rappelle le nouvel acquéreur. La demeure principale et sa tour de garde panoramique du XIIIe siècle sont entourées de jardins botaniques cultivés depuis plusieurs siècles. Le terrain est protégé d’un mur d’enceinte en pierre édifié à la demande du Cardinal Richelieu.

Quant à la végétation, elle y est exceptionnelle avec ses cyprès, cèdres du Liban, palmiers, oliviers, arbres fruitiers et fleurs aux milles senteurs. Une faune remarquable complète ce tableau. La propriété, qui s’étend pied dans l’eau, face à Saint-Honorat, est aussi bien accessible par mer que par air. Un héliport permet de relier l’aéroport de Nice en quelques minutes.

D'importants travaux de rénovation annoncés dans les prochains mois

Au cours des prochains mois, d’importants investissements de rénovation permettront de restaurer le caractère historique du Grand Jardin et d’y apporter un niveau de finition selon les standards de luxe assure Ultima Collection. Le programme d’investissements comprend le repositionnement de l’ensemble de la propriété dans le respect du caractère historique. Après rénovation, la propriété proposera une douzaine de chambres, auxquelles s’ajoutent les dépendances, les jardins et la piscine. Un bateau, un cinéma en plein-air et une clinique de soins compléteront la gamme des services proposés par Ultima Collection, à qui sera confié l’exploitation. L'inauguration de ce nouvel ensemble est prévue à l'occasion du prochain Festival de Cannes. 

Côtée sur le marché BX Swiss, Ultima détient déjà un portefeuille de 42 hôtel, résidences, chalets, villas et terrains dans 15 propriétés dans des emplacements aussi emblématiques que Crans-Montana, Gstaad, Genève (Suisse), Cannes, Courchevel, Megève (France) et Corfou (Grèce). L'acquisition du domaine Le Grand Jardin, explique Ultima, s'inscrit dans sa stratégie consistant à détenir et à développer un portefeuille d'actifs immobiliers haut de gamme, situés dans des emplacements de premier ordre et attractifs hiver comme été.

Bref, l'unique propriété privée de Sainte-Marguerite ne reviendra pas dans les mains d'un milliardaire, mais restera quand même un domaine très exclusif. Bon pour le tourisme de très haut de gamme, moins pour le touriste ordinaire.