SAME 2009 : la microélectronique fait de la résistance

Posté mer 30/09/2009 - 16:45
Par admin

Après deux éditions aux Espaces Antipolis, c'était le retour de SAME (Sophia Antipolis MicroElectronics Forum) au "berceau" du CICA de Sophia Antipolis où il était né il y a douze ans. Un retour qui s'est bien passé en dépit de la crise qui affecte actuellement la microélectronique. Pour ce SAME 2009, qui se tenait dans le cadre d'une semaine de la microélectronique à travers l'accueil de trois conférences internationales (DASIP, FDL et S4D), la participation a été meilleure que l'an dernier avec 900 personnes. Si le nombre d'exposants a baissé (25 cette année) en revanche, le nombre de conférences a été plus élevé. Ce qui avait d'ailleurs justifié ce retour au CICA où il était possible de disposer d'un nombre plus important de salles de réunions.

 

Les "awards" de SAME 2009

 

Quelques temps forts aussi pour cette édition 2009 avec les remises des "awards". Trois types de trophées ont été décernés. L'un pour la meilleure communication technique (Best paper award) est revenue à Wipro-NewLogic avec Louis Caron pour "Using an ISS based test environment for the verification of a protocol stack". Rien à voir avec les problèmes que connaît actuellement Wipro évidemment. L'inscription de ces communications datait de mai, une époque dans laquelle personne ne se doutait de ce qui arriverait à la mi-juin avec la décision de Wipro de fermer le site. Quant au choix du lauréat, il s'est fait a bien précisé le jury, uniquement en raison de la qualité technique.

 

Autre trophée : celui des start-ups. Six candidats étaient en compétition. C'est une start-up de Montpellier, Oridao, fondée par Nicolas Reffé qui a eu les faveurs du jury. Oridao propose des solutions liées à la sécurité digitale et à la traçabilité RFID. La décision s'est faite aussi bien sur la qualité technique des solutions présentées que sur le business plan ou encore l'adaptation du produit au marché et la qualité de la présentation. Le trophée, une superbe sculpture de Tassou, a été remis lors du dîner de gala de Same. Le troisième trophée, le "Best University Booth Poster" a été partagé par l'Université de Modène et de Reggio Emilia et par l'Université de Nice Sophia Antipolis

 

Préserver l'écosystème régional du sans fil

 

Autre temps fort : la table ronde sur l'écosystème sophipolitain du sans fil. Une question d'actualité qui avait déjà été abordée voilà quelque mois à Nice lors de DATE, un autre grand congrès de microéléctronique, mais qui reste plus que jamais essentielle alors que les plans sociaux se multiplient dans la microélectronique locale. Pierre Garnier, vice-président de Texas Instruments, Stephan Klinger, responsable du site sophipolitain d'Infineon, Dan Rabinovitsj, directeur général de ST-Ericsson, tous représentant des acteurs majeurs de la microélectronique sur la Côte d'Azur, ont confirmé l'engagement de leurs groupes dans le tissu régional.

 

Lors de ce débat animé par Pierre Bricaud, vice-président de Same, en présence de Christian Pichot, directeur du Leat, il a été insisté à la fois sur la nécessité de préserver l'écosystème régional dans le domaine de la microélectronique et rappelé que les besoins de recherche et développement étaient loin de diminuer pour les nouveaux mobiles, qu'ils soient pour le marché grand public ou celui des smartphones. Préserver l'écosystème du sans fil, garder les talents sur la Côte d'Azur, c'est justement l'objectif d'une nouvelle structure, "Silicon Entrepreneurs". Une structure d'accompagnement destinée à aider les porteurs de projets à créer et à développer une entreprise qui a été présentée en avant-première à SAME 2009 et dont on reparlera à coup sûr.

 

Ajouter un commentaire