Sciences : avalanche de prix pour les chercheurs azuréens!

Posté jeu 19/01/2006 - 00:00
Par admin

Cinq scientifiques (Yann Brenier, Pierre Comon, Alain Dervieux, Rose Dieng-Kuntz –photo "Une"-, David Guiraud) primés en 2005 au titre des mathématiques et des STIC. Le CNRS et l'Inria Sophia organisent lundi 23 janvier une manifestation pour marquer l'événement.

Avalanche de prix dans les Alpes Maritimes pour les chercheurs en mathématiques et en STIC ! Cinq scientifiques de Nice Sophia Antipolis ont ainsi été primés en 2005 dans le domaine des mathématiques et des Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (STIC) et ont reçu de prestigieuses distinctions scientifiques. Des résultats exceptionnels qui soulignent la qualité des recherches effectuées dans les laboratoires azuréens dans un domaine très important pour le développement régional.C'est pour marquer ce qui tient de l'événement, que le CNRS et l’INRIA organisent le 23 janvier 2006 à 14 h 30 à l’INRIA Sophia Antipolis une manifestation en l’honneur des cinq scientifiques primés. Les lauréats présenteront au cours de la cérémonie leurs travaux à un public de scientifiques, d'industriels et d'institutionnels. Une distinction leur sera remise à cette occasion par une personnalité régionale concernée par leurs domaines de recherche.Les cinq scientifiques sont :Yann Brenier, directeur de recherche au CNRS, laboratoire J.-A. Dieudonné, UNSA, Nice, lauréat du prix Petit d'Ormoy, Carrière, Thébault. Ce prix quadriennal de mathématiques est un prix de l'Académie des sciences, qui regroupe les trois fondations Petit d'Ormoy, Carrière, Thébault.Pierre Comon, directeur de recherche au CNRS, laboratoire informatique signaux et systèmes de Sophia Antipolis (I3S), lauréat du prix Michel Monpetit de l’Académie des Sciences. Ce prix annuel d'un montant a été fondé par l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA) et destiné à récompenser un chercheur ou un ingénieur ayant accompli des travaux de mathématiques appliquées relevant en particulier de l'informatique ou de l'automatique, de la robotique, du traitement des signaux.Alain Dervieux, directeur de recherche à l'INRIA Sophia Antipolis, lauréat du prix Marcel Dassault de l’Académie des Sciences. Ce prix annuel est destiné à récompenser la personne ou l'équipe, auteur d'importantes contributions scientifiques ou techniques dans le domaine aéronautique et spatial. Le prix distinguera, alternativement selon les années, les aspects fondamentaux ou les aspects appliqués des contributions.Rose Dieng-Kuntz, directeur de recherche INRIA, lauréate du prix Irène Joliot Curie 2005 distinguant ainsi une femme qui s'est affirmée par son parcours et sa contribution à la science. Le prix Irène Joliot-Curie a été créé en 2001 par le ministère chargé de la recherche. Il a pour objectifs de récompenser les actions visant à favoriser la présence des jeunes filles dans les études scientifiques et techniques, de promouvoir la place des femmes dans le monde de la recherche en France et de mettre en valeur leurs parcours professionnels exemplaires tant dans la recherche publique que privée.David Guiraud, chargé de recherche INRIA, lauréat de la médaille de bronze du CNRS. La médaille de bronze récompense le premier travail d'un chercheur, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées. Depuis 2001, David Guiraud s’est consacré au montage puis à la direction du projet DEMAR (Déambulation et mouvement artificiel), soutenu par le CNRS, l’INRIA et l’Université de Montpellier II. Ce projet, dont les perspectives s’étendent sur le long terme, comporte 6 axes de recherche principaux : modélisation et identification, simulation et synthèse, commande et gestion du mouvement, gestion de haut niveau, stimulateurs, micro systèmes et capteurs. L’objectif de ce projet est la modélisation du système sensori-moteur en utilisant les outils de l’automatique.

Ajouter un commentaire