Six villes azuréennes classées parmi les communes les plus endettées

Menton (14ème), Le Cannet (16ème), Grasse (32ème), Antibes (41ème), Nice (45ème) et Saint-Laurent-du-Var (46ème), figurent dans le classement des 52 villes françaises de plus de 10.000 habitants en très grande difficulté financière que publie Le Figaro.

Menton vue ville et port

Six villes des Alpes-Maritimes se retrouvent dans le classement des 52 villes de plus de 10.000 habitants en très grande difficulté financière que publie Le Figaro dans son édition du 12 novembre 2019 : Menton (14ème), Le Cannet (16ème), Grasse (32ème), Antibes (41ème), Nice (45ème) et Saint-Laurent-du-Var (46ème). Quatre critères ont été retenus note Le Figaro : une dette par habitant supérieure à la médiane des villes françaises (879,49 euros); une évolution de la dette par habitant entre 2008 et 2018 supérieure à la médiane; une capacité de désendettement lissée entre 2015 et 2018 supérieure à 12 ans; un effort fiscal supérieur à 1, ce qui signifie que les marges de manœuvre pour augmenter les impôts sont plutôt réduites. (Photo DR : la vieille ville de Menton)

Ce classement est assorti de trois indicateurs : dette par habitant en 2018, nombre théorique d'années nécessaires au désendettement complet et évolution de la dette. Suivant ces indications Menton en est à 1.925 € de dette par habitant, 17,98 années de remboursement avec une situation en amélioration. Le Cannet est crédité de 1.748 €/ habitant, 17,34 années et d'une dette qui n'augmente ni ne baisse. Grasse est un peu plus endetté (1.800€) mais n'aurait besoin que de 14,13 années avec en revanche une situation qui s'aggrave. Même endettement qui augmente pour Antibes, de loin encore plus endettée (2.625€ par habitant) mais avec 12,97 années pour se désendetter entièrement.

Quant à Nice et Saint-Laurent du Var, ils sont pratiquement ex aequo avec 12,86 années pour rembourser, une dette de 1.373€/habitant pour Nice et 1.300€ pour Saint-Laurent. En revanche la situation s'améliore pour Nice mais s'aggrave pour Saint-Laurent. Quant au premier de ce classement national, c'est Aubagne qui, avec une dette par habitant de 3.962 euros mettrait plus de 92 ans pour rembourser sa dette en y consacrant l'intégralité de ses ressources. et une situation qui, de surcroît s'aggrave.