Smart City : Nice, 73ème dans le classement mondial d'EasyPark

Le Top Cent mondial des smart-cities que publie aujourd'hui Easypark fait l'effet d'une douche froide : la ville se retrouve classée 73ème et en dernière position des sept villes françaises qui y sont intégrées, derrière Lyon, Paris, Strasbourg, Bordeaux, Nantes et Marseille. En tête de ce classement smart, les métropoles d'Europe du Nord, Oslo, Bergen, Copenhague et Stockholm.

illustration smart city index

Voilà un classement qui ne fera pas forcément plaisir à Christian Estrosi, le président de la Métropole Nice Côte d'Azur qui a engagé résolument Nice sur le chemin de la smart city : c'est l'index 2019 de la société EasyPark. Si Nice se retrouve dans le Top 100 des villes qui gèrent le plus intelligemment et efficacement leurs actifs et leurs ressources, elle n'est classée qu'en 73ème position. Loin du peloton de tête. De plus, c'est la dernière des sept villes françaises de ce Top 100. Difficile de se servir de ce classement comme d'un instrument de promotion.

C'est la seconde année qu'EasyPark, société qui développe une application de parking intelligent, établit cet index. Il intègre des critères de mobilité intelligente, de taux de recyclage, d’investissement dans l’infrastructure, de points de recharge électroniques, de chaîne d’approvisionnement, de durabilité ou encore de cybersécurité ou de nombre de transactions bitcoin.

A cette aune, ce sont les pays d'Europe du Nord qui tirent le mieux leur épingle du jeu. Oslo, Bergen (Norvège), Copenhague (Danemark) et Stockholm (Suède) trustent le top 5 en compagnie d'Amsterdam (3ème). La Finlande, à elle seule, place 10 villes dans le top 100. Plus que la France qui n'en compte que sept avec Lyon (28e), Paris (38e), Strasbourg (40e), Bordeaux (60e), Nantes (64e), Marseille (66e) et Nice (73e). En dernière position des villes françaises, Nice peut toujours se consoler en se voyant classée juste derrière Séoul, la capitale de la Corée du sud qui abrite Samsung, et devant Tallin (Estonie), Dubaï, Turin, Hong-Kong

Il est possible aussi de contester le classement, EasyPark de par son implication dans les parkings pouvant être estimé être à la fois juge et partie. Mais le classement montre au moins deux choses : la Côte n'est pas la seule dans la course à la smart city et il y a encore beaucoup de route à faire sur le chemin de la ville intelligente.

Tags