Smartphone : Huawei choisit Qwant pour remplacer Google

Privé de Google depuis mai 2019 par l'administration américaine, le constructeur chinois de smartphones a annoncé un partenariat avec Qwant, le moteur de recherche européen né à Nice. Les nouveaux modèles haut de gamme P40 et P40 Pro d'Huawei seront livrés par défaut avec l’application Qwant préinstallée sur un marché de 220 millions de consommateurs en France, en Allemagne et en Italie. L'occasion pour Qwant de mettre en oeuvre sa stratégie "mobile first".

Logos Huawei qwant

L'interdiction faite au chinois Huawei d'accéder aux technologies américaines aura fourni à Qwant une belle opportunité de développement. Choisi par le constructeur chinois de smartphones pour remplacer Google, le moteur de recherche européen né à Nice, va pouvoir renforcer son nouvel axe stratégique, celui du "mobile first". Suite à la guerre commerciale avec les Etats-Unis, Huawei s'est en effet trouvé à partir de mai 2019 privé de Google pour tous ses nouveaux smartphones et notamment de son moteur de recherche. Huawei, par ailleurs présent sur la Côte (à Monaco, à Nice et à Sophia) a donc cherché à le remplacer et son choix s'est porté naturellement sur Qwant, société avec laquelle il était déjà en contact.

Les P40 et P40 Pro, livrés avec l'application Qwant préinstallée

C'est ce nouveau partenariat qui a été annoncé fin mars par Huawei lors de la présentation de ses derniers modèles haut de gamme, les smartphones P40 et P40 Pro. Ces deux modèles, disponibles à partir du 21 avril 2020 en France, seront livrés par défaut avec l’application Qwant préinstallée. Cette configuration sera proposée à un marché de 220 millions de consommateurs, en France, en Allemagne et en Italie. Qwant sera également, en France, le moteur de recherche par défaut de Huawei Browser sur le navigateur mobile intégré au P40.

L’application installée donnera accès au moteur de recherche Qwant, ainsi qu’à une rubrique dédiée à l’actualité sur le modèle de Google News. Les fonctionnalités encore en bêta, telles que Qwant Maps, seront aussi accessibles. "L’ambition de ce partenariat" est-il indiqué dans un communiqué commun, "est de proposer aux utilisateurs européens une expérience combinant le meilleur niveau de sécurité proposé par un smartphone en 2020 d’un point de vue hardware comme logiciel au meilleur niveau de protection des données personnelles possible en matière de moteur de recherche".

"Un partenariat grand public très important et commercialement très structurant"

Pour Jean-Claude Ghinozzi qui a remplacé en début d'année Eric Leandri à la présidence, il s'agit "d'un partenariat grand public très important et commercialement très structurant. En étant choisis comme moteur de recherche de préférence dans les smartphones HUAWEI P40, nous sommes aujourd’hui chez Qwant, fiers et heureux de partager avec le plus grand nombre de consommateurs européens, notre moteur de recherche unique qui ne collecte pas vos données personnelles et qui respecte votre vie privée", ajoute-t-il.

Surtout, pour Qwant, l'occasion est belle de renforcer l'axe de développement prioritaire "mobile first" que la nouvelle direction s'est fixée en début d'année. Le moteur de recherche européen est né d'abord sur le "desktop". Mais il mise aujourd'hui à fond sur le "smartphone" où se trouvent selon lui les meilleures opportunités de croissance et a développé une application sur la base du navigateur mobile Firefox.

Le mouvement est déjà bien lancé. L'an dernier, la progression de l’audience de plus de 20% par rapport à l’année précédente a été tirée par la partie mobiles (+50%). En février dernier, la société totalisait 5 millions de visiteurs uniques sur le mois dont déjà 1,9 million sur smartphones. Le partenariat avec Huawei devrait lui permettre de booster un peu plus son audience mobile et  lui permettre d'atteindre rapidement l'objectif d'un ratio 50/50.

Étiquettes