Sophia : ASK sélectionnée pour le passeport électronique américain

Posté jeu 20/01/2005 - 00:00
Par admin

Le spécialiste des puces sans contact se retrouve en compagnie de quelques uns des plus grands du secteur dans le dernier carré de la sélection de l'imprimerie nationale américaine. En jeu, la mise en place d'un système pour 50 millions de passeports américains sur cinq ans.

Une bonne nouvelle pour ASK et une superbe opportunité qui se fait jour pour cette société sophipolitaine : sa solution sans contact pour les documents de voyages, baptisée ASK Smart Paper ID (SPID), vient d’être sélectionnée par l’imprimerie nationale américaine (GPO -Government Printing Office) pour la première phase du projet passeport électronique américain. Les échantillons de passeport et les lecteurs sont actuellement en cours de livraison. Ces produits seront formellement évalués d’ici deux mois.Un marché évalué à 300 millions de dollars sur cinq ansPetite société (120 personnes, 27,3 M€ de chiffre d'affaires en 2003) par rapport aux géants de ce secteur, elle se retrouve dans le dernier carré de la sélection en compagnie de l'Israëlien OTI, de la filiale américaine d'Oberthur Card Systems, et de l'américain EDS. En octobre, sur ce même projet avaient été déjà sélectionnés Axalto aux cotés de l'israélien Supercom et de l'allemand Infineon.Après la période de tests qui couvrira le premier trimestre 2005, une seconde phase devrait être engagée avec la réalisation d'un "pilote" : la fabrication des passeports pour le personnel du gouvernement américain. Quant à la troisième phase, elle concerne la généralisation de ce passeport électronique aux citoyens américains et devrait s'ouvrir avant la fin de l'année. L'imprimerie nationale américaine, qui produit autour de sept millions de passeports par an, table sur la délivrance d'un million de passeports électroniques dès 2005 et de 50 millions sur cinq ans. Pour cette période, le marché des systèmes électroniques qui équiperont ces nouveaux passeports sécurisés est évalué à 300 millions de dollars.Une puce sans contact capable de stocker une photo et des éléments biométriquesLa solution ASK pour le passeport américain est basée sur les spécifications ICAO d’une puce sans contact possédant une mémoire de 72 Koctets E²PROM et la possibilité de stocker une photo et d’autres éléments biométriques. La puce est intégrée dans la couverture. Elle ne dépasse pas 700µm et s’avère compatible avec le procédé industriel existant du passeport.La solution ASK SPID a déjà reçu en novembre 2004 le Sésame de la meilleure application IT pour sa technologie unique et innovante. "La vision d’ASK reposait sur le fait que le sans contact serait sélectionné pour de plus en plus d’applications dans le futur," explique Georges Kayanakis, Pdg fondateur d’ASK. "Ce contrat prouve que dédier toutes les ressources d’ASK au sans contact depuis sa création était la bonne décision".Basée sur une antenne sérigraphiée argent et une puce sans contact déposée en "flip chip" (procédé de report), cette technologie a déjà été éprouvée avec plus de 50 millions de cartes sans contact, tickets sans contact et étiquettes RFID sur le terrain actuellement. Elle offre aujourd'hui dans le domaine des documents d'identité en plein bouleversement depuis les attentats du 11 septembre 2001, le packaging le plus fin ainsi que de nouveaux éléments de sécurité et anti-fraude. Cela avec ses autres atouts que sont la facilité d’usage, la robustesse, la longue durée de vie et un coût compétitif.

Ajouter un commentaire