Sophia : Courtin Real Estate et Valimmo reprennent le site de Dow France

Carte Dow France

Fin 2018, l'une des entreprises "historiques" de Sophia Antipolis, Dow France fermait définitivement ses portes. Elle laissait vide quelque 3.000 m2 de bâtiment assis sur un terrain de plus de 4 hectares. Un site "industriel" qui ne restera pas en friche : deux promoteurs azuréens, très impliqués dans la technopole, viennent en effet d'annoncer sa reprise. Courtin Real Estate et Valimmo ont en effet décidé de mettre en commun leurs savoir-faire "écoresponsables" en créant une joint-venture pour acquérir ce site. (Photo : pris sur Google Map les bâtiments de Dow France et le terrain au coeur même de Sophia Antipolis près de la place Sophie Laffitte).

Les promoteurs nationaux sur les rangs

Ils se sont associés pour reprendre ce qui reste un magnifique foncier de plus de 4 hectares en plein cœur de la technopole, terrain sur lequel le vendeur Dow France exploitait des bureaux et des laboratoires attenants. Cet  ensemble immobilier avait été construit en 1975, au début de la technopole. Il jouxte la place Sophie Laffitte, là où tout a commencé à Sophia-Antipolis. Cet actif, qui est extrêmement bien localisé, bénéficie des vues mer et montagne. En revanche, ce site, dont toute activité a cessé depuis plus de 18 mois, est obsolète et nécessite un important travail de réhabilitation, de dépollution et de désamiantage.

De nombreux promoteurs nationaux (Nexity, Altarea, Icade, Lazard…) étaient sur les rangs pour réaliser cette acquisition. Finalement c’est l’association Courtin Real Estate et Valimmo qui a été choisie par le vendeur Dow France. Ce dernier a estimé que leur offre répondait parfaitement à l’ensemble de ses objectifs.

Deux acteurs représentatifs du nouvel immobilier d'entreprise

Ces deux "entrepreneurs du territoire" ne sont pas des novices dans la promotion immobilière des Alpes-Maritimes. Et cela tout particulièrement au sein de la technopole. Valimmo a déjà réalisé plusieurs opérations ces dernières années : Les Aqueducs (6.400m²), Business Pole 2 (4.000m²), Garden Space (8.200m²) et vient de poser la première pierre à Biot pour Le Belvedere (3.700m²). Courtin Real Estate a développé les projets de Nova Sophia (5.800m²), Naturae (6.300m²) et a engagé le programme Centrium (12.600m²).

Ces deux acteurs sont reconnus comme représentatifs du nouvel immobilier d’entreprise. Cela pour des raisons différentes. Valimmo a été le premier acteur en France à avoir créé un site immobilier tertiaire (Les Aqueducs pour 6.400m²) en autosuffisance énergétique en 2015 avec notamment l’intégration en toiture de panneaux photovoltaïques couplés à des batteries, ainsi qu’à une optimisation de l’enveloppe thermique du bâtiment.

Courtin Real Estate, de son côté, a été le premier acteur à s’attaquer à la réhabilitation du parc immobilier de la 1ère technopole d’Europe en rénovant et/ou construisant toujours sur des sites anciens et de façon Ecoresponsable.

Un souci d'écoresponsabilité

C'est ce souci d'écoresponsabilité que mettent d'ailleurs en exergue les présidents de chacune des deux entités. Pour Christophe Courtin "Valimmo, comme Courtin Real Estate, s’attache depuis des années à rendre l’immobilier plus écoresponsable, notamment en construisant des bâtiments à énergie positive". Pour François Moison "Valimmo et Courtin Real Estate ont démontré leur capacité à réhabiliter des sites anciens et ont toujours eu pour fil conducteur de mettre au cœur de leurs projets la protection de l’environnement"

Cette cession a été orchestrée par Knight Franck UK et Cushman & Wakefield, et son consultant Antoine Pacchioni, qui avaient été mandatés par le vendeur

Étiquettes