Sophia : deux nouveaux contrats pour les étiquettes électroniques d'ASK

Posté jeu 24/02/2005 - 00:00
Par admin

La société sophipolitaine se place dans les livres et dans la mode. Elle fournira 4 millions d'étiquettes RFID pour les bibliothèques clientes de l'Américain Bibliotheca et entrera, pour DHL Fashion, dans un système RFID destiné à gérer la distribution de 70 millions de vêtements.

Deux nouveaux contrats pour les étiquettes électroniques de la start-up sophipolitaine ASK, devenue leader mondial des produits RFID. ASK vient ainsi d'être sélectionnée pour deux grands projets différents dans deux domaines d'activité distincts. Il a ainsi été retenu cette semaine par Bibliotheca, numéro 1 des systèmes RFID destinés aux bibliothèques, pour livrer le C.label, une étiquette RFID unique. Ainsi ce sont 4 millions d’étiquettes RFID qui seront fournies pour les bibliothèques aux Etats-Unis et en Europe. D'autre part, le C.label ASK UHF, étiquette papier intelligente, avait été retenue fin janvier par l’intégrateur de système NBG ID et DHL Fashion pour identifier les vêtements dans son centre de distribution de 18.000 m² situé à Paris.Une gamme d'étiquettes pour les livres, CD, DVD et cassettesLe partenariat stratégique pour une offre complète entre Bibliotheca et ASK s'est établi sur la gamme de C.label, basée sur la technologie ASK d’antenne argent sérigraphiée sur papier et de report direct de puce 13,56 Mhz. Grâce à une chaîne de fabrication flexible et à forte capacité de production alliée à des matériaux peu onéreux, les bibliothécaires disposent ainsi d’une gamme d’étiquettes fiable pour leurs livres, CD, DVD et cassettes. ASK a déjà fournit des étiquettes et lecteurs spécifiques à plus de 20 bibliothèques françaises, italiennes et allemandes au cours des 4 dernières années, accumulant ainsi une expérience précieuse sur ce segment de marché.Bibliotheca fournit le système de gestion intégré comprenant les portiques anti-vol, les stations d’emprunt et de retour ou les systèmes de retours et tri automatiques. ASK apporte le C.Scan, un lecteur portable léger et maniable destiné aux inventaires, des lecteurs OEM pour chaque station et une ligne de C.label adaptée aux différents supports de bibliothèque. "Les étiquettes ASK sont basées sur une technologie unique d’antenne argent imprimée sur papier, un papier électronique qui nous a vraiment séduit en termes de performance et d’adaptabilité aux supports présents dans les bibliothèque. Ces étiquettes intelligentes sont fabriquées en rouleaux et testées en ligne, assurant ainsi un excellent rendement et une grande capacité de production", commente Christian Moos, Directeur Opérations chez Bibliotheca.Un système RFID de l'entrepôt à la boutiqueConcernant le marché dans la distribution de vêtements, il s'agit de mettre en place un système RFID, depuis l’entrepôt jusqu’à la boutique, système qui est utilisé à la fois pour la réception, l’inventaire, la préparation de commande et la livraison. DHL fashion gère 70 millions de vêtements par an envoyés sur les 15 plateformes de ses grossistes ou boutiques. Dans l’industrie de la mode, les collections changent 4 fois par an. La rapidité de la logistique devient donc un élément essentiel dans la chaîne de distribution.La gestion de la chaîne avec des tags UHF permet d’éviter les erreurs sur le nombre de pièces commandées par référence, le choix de la taille et couleur et augmente la vitesse de stockage et de lecture des informations. Elle permet de même d’optimiser la facturation des boutiques aux fabricants lors des retours de fin de saison. Le pilote a été lancé cet été avec l’une des marques du groupe Jacadi.Des tags RFID en papier très résistantsC.label est une étiquette RFID papier basée sur une antenne argent imprimée qui autorise ainsi l’impression d’un logo et la post-impression des données nécessaires. Les acteurs de la chaîne logistique peuvent utiliser les éléments de leur infrastructure existante. Les fournisseurs d’imprimante, par exemple, peuvent ainsi intégrer des lecteurs RFID progressivement. Un tag RFID en papier possède d’autre part l’avantage de supporter une température supérieure aux tags ou étiquettes plastiques et ne subit pas de déformations dans les environnements hostiles. Des C.label spécifiques ont été développés pour être optimisés sur des matériaux réputés difficiles tels que le métal, les liquides ou dans les cas d’empilement tels que les tee-shirts. Tous les composants de l’étiquette, la puce mise à part, sont fabriqués dans l’usine d’ASK de Sophia Antipolis.“DHL a mis en place la RFID avec succès dans le monde de la mode et utilisé des tags UHF pour la logistique à grande échelle. Notre expertise en RFID et notre collaboration étroite avec NBG ID nous a aidés à optimiser le système et à le rendre très fiable malgré les contraintes de l’application” estime Jean-Michel Dupont, chef de produit chez ASK.

Ajouter un commentaire