Sophia : Hoasys (technologies médicales) lauréat du Concours i-Lab 2020

Startup deep tech accompagnée par l'Incubateur PACA-Est, Hoasys est l'un des lauréats de la 22ème édition du très sélectif Concours d’innovation i-Lab pour son projet Hyper-Eye, un module d’analyse hyperspectrale dédié au diagnostic des maladies de l'œil (vieillissement maculaire, pathologie de la cornée…).

Hoasys illustration

Une belle reconnaissance pour l'une des startups accompagnées par l'incubateur PACA-Est : Hoasys avec son projet Hyper-eye, est lauréat de la 22ème édition du très sélectif Concours d’innovation i-Lab. Retenu au titre des "Technologies médicales", il fait partie des 73 lauréats, dont 10 Grands Prix de la promotion 2020 d'un concours qui "affirme son rôle déterminant de soutien à la création de start-up deeptech et, plus largement, confirme sa contribution majeure au système d'innovation français".

Hyper-Eye améliore le diagnostic des maladies de l'oeil

Porté par Stefania Residori, directrice de recherche CNRS à l’INPHYNI (Institut de physique de Nice/CNRS/Université Côte d’Azur) le projet Hyper-Eye consiste à développer et commercialiser un module d’analyse hyperspectrale conçu pour l’analyse de l’œil. L’analyse spectrale, a retenu le jury, permet de mesurer des paramètres importants pour détecter des maladies de l’œil, comme le vieillissement maculaire dû à l’âge, les pathologies de la cornée ou le taux d’oxygénation des tissus analysés.

Dispositif dédié au diagnostic, Hyper-Eye réduit le volume des données à traiter et rend disponible en temps réel les résultats de l’analyse. La prévention et l’efficacité du diagnostic des maladies oculaires sont de ce fait améliorées. De plus, c'est l'un de ses points forts, Il peut s'intégrer dans les appareils classiques des ophtalmologues. La finesse de diagnostic qu'il apporte, pouvait certes être obtenue jusqu'à présent. Mais elle nécessitait l'emploi de plusieurs appareils, demandait beaucoup plus de temps et coûtait donc beaucoup plus cher.

Un prix qui permettra d'accélérer la R&D et la mise sur le marché

Fondée en novembre 2018 à Sophia Antipolis par une équipe aux compétences pointues et complémentaires dans les domaines croisés de l’optique et de l’imagerie, Hoasys est dirigée par Stefania Résidori et Umberto Bortolozzo, issus de l’INPHYNI (CNRS-UCA). La jeune pousse de la deep tech, qui rassemble également un comité d’experts de physiciens et industriels, a commencé par une collaboration avec le laboratoire d’excellence ophtalmologique BiiGC (Biologie, ingénierie et imagerie de la Greffe de Cornée) de l’Université Jean Monnet de Saint Etienne. Un laboratoire engagé dans les transferts industriels et qui intégrera Hyper-Eye aux instruments de consultation ophtalmologique puis le testera en conditions cliniques.

L’aide apportée par le programme du Concours d’innovation i-Lab (elle peut aller jusqu'à 600.000 euros par projet) permettra à Hoasys d’accélérer sa R&D et la mise sur le marché du module Hyper-Eye™ d’analyse spectrale appliquée à l’ophtalmologie.

Étiquettes

Ajouter un commentaire