Sophia : le CNRS présente le projet de plateforme expérimentale "Hôpital du futur"

Posté mar 27/11/2007 - 17:10
Par admin

Sophia : le CNRS présente le projet de plateforme expérimentale "Hôpital du futur"

Le CNRS dans le projet d'une plateforme expérimentale "Hôpital du futur" à Levens : c'est ce qui sera présenté demain matin, mercredi, à la Délégation Côte d'Azur du CNRS à Sophia Antipolis, présentation suivie dans l'après-midi d'une visite du site pilote SSR "Les Lauriers Roses" à Levens, (Centre de Soins de Suite et de Réadaptation).

 

Un projet qui s'inscrit dans une démarche HQE (Haute Qualité Environnementale)

 

Dans le but de mettre la recherche en action, le Département EDD (Environnement et développement durable) du CNRS va développer un nouvel outil expérimental appelé Démonstrateur ESSEE ("Energie, Santé, Société, Eau, Environnement"). Il s'agit d'implanter à Levens, une plateforme expérimentale "Hôpital du Futur" dédiée à la maîtrise des émissions polluantes notamment au traitement des effluents hospitaliers et à la mise place de bonnes pratiques en santé publique.

 

L’originalité de ce projet est d’explorer in situ un système dynamique. L'objectif est de disposer d’une station de traitement et d’épuration (STEP) qui pourrait s’intégrer et / ou s’adapter aux constructions hospitalières urbaines et péri-urbaines, productrices de rejets médicamenteux. Ce projet pilote s’inscrit dans le cadre d’une démarche H.Q.E (Haute qualité environnementale) centrée sur une gestion réductrice des effets toxiques des rejets médicamenteux dans l’environnement naturel. Les acteurs intéressés à la poursuite du projet seront ainsi réunis demain pour une journée de restitution, d’évaluation de la faisabilité du projet de plateforme.

 

Les "Lauriers roses" à Levens : un projet innovant

 

L’établissement de santé, les "Lauriers Roses" est géré par l’association "Chaîne de Vies 06" présidée par le Pr. Dellamonica, chef du service des maladies infectieuses du CHU de Nice. Le directeur de l’établissement est le Dr. Sapir. Etablissement privé, géré sur le principe associatif, il participe aux missions de Services Publics Hospitalier (PSPH). Il fait partie d’un Groupement de Coopération Sanitaire avec le centre anti-cancéreux Antoine Lacassagne et le CHU de Nice et est spécialisé dans la prise en charge des pathologies liées au VIH et au cancer.

 

Actuellement, d’une capacité de 52 lits, sa capacité va évoluer à terme à 80 lits de SSR, par la construction d’un nouveau bâtiment de 4800 m², et 60 lits d’EHPAD dans le bâtiment existant rénové et agrandi. Ce projet de construction et d’extension intègre la démarche HQE, avec comme points forts l’utilisation de façon innovante et reproductible les énergies renouvelables et le traitement des eaux usées hospitalières. Le permis de construire a été déposé en juillet 2007. La construction est prévue pour fin 2008. Le Conseil général des Alpes Maritimes (06) est partie prenante dans ce projet et finance à plus de 30% la construction de la maison de retraite et à 50% de son fonctionnement. Le conseil régional, l’Adème et le Conseil Général sont associés à la démarche concernant les énergies renouvelables.

 

 

Ajouter un commentaire