Sophia : le combat de l'enseignement international

Posté lun 07/08/2000 - 00:00
Par admin

L'ASEICA (Association pour le Soutien de l’Enseignement International sur la Côte d’Azur) lance une campagne de communication en faveur du développement des sections internationales primaires bilingues.

Un des problèmes que rencontre aujourd'hui Sophia Antipolis, est celui d'un manque de places dans les écoles. Non seulement dans les écoles d'ingénieurs. Mais également dans les collèges et aussi dans le primaire bilingue. L'école élémentaire du Sartoux, qui offre la seule structure disponible pour un enseignement international primaire, est saturée depuis des années. Cela explique que, depuis le début 2000, la communauté internationale de la Côte d'Azur se soit mobilisée pour l'ouverture de classes supplémentaires afin de répondre à la demande de nombreux professionnels étrangers qui travaillent à Sophia Antipolis.Une classe supplémentaire promise à la rentréeL'ASEICA (Association pour le Soutien de l’Enseignement International sur la Côte d’Azur) a ainsi lancé une grande campagne d'information sur les actions qu'elle mène depuis.plusieurs mois afin d’augmenter la capacité d’accueil d’enfants étrangers et français, souhaitant commencer ou poursuivre une scolarité bilingue.'A ce jour, la seule structure disponible en ce qui concerne l’enseignement international primaire est une section (semi-publique, semi-privée) existant au sein de l’Ecole Elémentaire Sartoux (Ecole de Valbonne située sur le site de Sophia-Antipolis)explique l'association dans un communiqué. L’enseignement y est fait pour 50% du temps en français (assuré par une maîtresse de l’Education Nationale), et pour 50% en anglais (avec un enseignant anglais dépendant de l’ASEICA, association qui gère la totalité de l’enseignement anglophone primaire et secondaire). Les familles supportent donc financièrement le coût de la partie anglophone, coût toutefois raisonnable par rapport à une école totalement privée.' 'Cette section primaire compte actuellement 4 classes de 25 enfants environ: un CM1 et un CM2 ouverts en 1988, une classe double CP/CE1 et un CE2 ouverts en 1994. Les demandes d’admission dans cette section augmentent chaque année de manière importante, compte tenu de l’expansion du Parc de Sophia-Antipolis, sans que les possibilités d’accueil n’aient évolué ces dernières années.En vue : une nouvelle section à Mougins-le-HautLes courriers répétés adressés régulièrement au Rectorat par les Représentants de Parents d’Elèves pour demander une classe supplémentaire étant restés chaque fois sans réponse, et afin de rendre notre action plus efficace, nous avons décidé cette année de nous faire appuyer dans nos démarches par les acteurs politiques et économiques de la région.'L'ASEICA a ainsi déjà engagé en six mois de nombreuses actions (on trouvera l'ensemble de ces actions dans le communiqué). Elle a obtenu le soutien des grandes sociétés du parc technologique, alerté une nouvelle fois toutes les institutions (Rectorat bien sûr, CAD, Gimeca, Saem, etc) mais aussi les personnalités politiques.Avec un premier résultat : l'ouverture d'une classe supplémentaire a été promise pour la prochaine rentrée, sous réserve de confirmation par un Comité Technique Paritaire qui se réunira le 12 septembre. Mais l'association ne relâche pas sa pression. 'Il est évident qu’il reste encore beaucoup à faire dans les mois à venir pour mettre en place sur Sophia-Antipolis un dispositif d’enseignement international correspondant aux besoins du Parc, écrit-elle.Dans ce sens, elle est en contact avec la mairie de Mougins pour envisager l'ouverture d'une nouvelle section internationale de cinq classes, en 2002 dans la nouvelle école de Mougins-le-haut. Ce qui permettrait de mettre à la disposition des Azuréens, comme des professionnels anglophones de la technopole, des places suffisantes pour répondre à une demande de plus en plus forte d'un enseignement international bilingue.Contacts et renseignementsPour toute aide que vous pourriez apporter ou informations que vous souhaiteriez obtenir vous pouvez contacter aux adresses e-mail suivantes :- Françoise Rolland-Labbe : fandjfrolland@compuserve.com- Laure Rigoudy : the_rigoudys@compuserve.com(Représentant les Parents d’Elèves de Section Internationale Primaire)- Jean-Pierre Boespflug, Société I.I.M. : jp@caventures.com (Délégué Entreprises)

Ajouter un commentaire