Sophia : les nouvelles perles de l'incubateur du numérique

Posté lun 28/09/2015 - 09:50
Par

Yoobiquity, premier service de photos à la demande, Merrypixel qui lance dans deux jours son application censée bouleverser la gestion de vos photos, LucieLabs avec son bracelet intelligent LED connecté, Exalinks et sa solution Cloud d'économies de données exportée au Canada: ce sont là quelques-unes des start-up de l'Incubateur Télécom ParisTech EURECOM Entrepreneurs qui font parler d'elles.

Sophia : les nouvelles perles de l'incubateur du numérique

Cette rentrée 2015 est riche en événements pour les start-up de Sophia Antipolis accompagnées par l’incubateur Télecom Paristech EURECOM entrepreneurs. Pour l'incubateur du Numérique, installé au Business Pôl,e ce sont autant de jeunes entreprises innovantes désormais en décollage et dont on devrait parler dans les mois qui viennent. Autant de nouvelles perles également pour la French Tech Côte d'Azur. Petite revue de ces start-up encore en incubation, qui réussissent et que vous pourrez rencontrer au Village des Sciences et de l’Innovation qui sera ouvert les 10 et 11 octobre au Palais des Congrès de Juan-les-Pins à l'occasion de la Fête de la Science 2015.

Yoobiquity. Son application, lancée en juin, propose de téléporter son regard partout dans le monde, pour s’économiser du stress, pouvoir anticiper, ou tout simplement rêver. En quelque sorte, vous donner le don d'ubiquité. Le principe? Choisissez une destination et posez votre question sur votre mobile. Une personne sur place reçoit instantanément votre demande, et prend la photo pour vous avec son mobile. Fondateur de la société, David Duchange en a eu l'idée de base il y a environ 2 ans en faisant le constat que des centaines de millions de personnes à travers le monde possèdent un smartphone avec un appareil photo, et qu'il ne manquait pas grand-chose pour faire s'entre-aider ces personnes.

Ce "pas grand-chose", c'est Yoobiquity. Lancée au début de l'été, la première version visait à prouver ce concept de la photo à la demande et de passer à une nouvelle phase de développement. Une aventure qui devrait se poursuivre à plus grande vitesse, Yoobiquity ayant séduit un programme d’accélération. C'est  une nouvelle encore confidentielle, mais plus d'infos devraient être données dès octobre.

Merry Pixel. Le petit nouveau, incubé depuis mai 2015, trace également sa route. Avant même le lancement de son application, prévu pour le 1er octobre (c'est dans deux jours), la start up a été sélectionnée dans le programme Alpha du prestigieux Web Summit. Merry Pixel, portée par Alexandre Benjamin, est la start-up qui ambitionne de bouleverser la gestion de vos photos.

Son appli permet de gérer sans efforts les photos prises à partir de smartphones. Elle va créer automatiquement des albums de photos et sélectionner les meilleurs clichés en fonction de la qualité de la photo. Elle va également supprimer les doublons et proposer un classement de meilleures photos de l’année. L’utilisateur peut ensuite partager en ligne ou sauvegarder cet album afin de le garder précieusement

Lucie Labs. Accélérée par Orange et Allianz dans son accélérateur Allianz Riviera, Lucie Labs a déjà fait un bout du chemin et poursuit sur sa lancée. La start-up a notamment accompagné Allianz et une délégation française emmenée par Emmanuel Macron en Israël. Ses fondateurs prendront également leur place aux côtés d’Axelle Lemaire lors de l’inauguration du French Tech Hub au Japon début octobre. Des rencontres qui s’annoncent riches pour cette jeune entreprise innovante et son bracelet intelligent LED connecté qui vise à augmenter l’expérience utilisateur dans les stades, les concerts et les salles de spectacle.

Grâce à ce bracelet, la foule fait partie intégrante de l’événement et peut interagir avec le spectacle (scène/équipement). La plateforme (Software as a Service) associée permet de rendre plus ludiques les événements (collecte des mouvements de la foule, effets lumineux liés à la musique) et d’introduire de nouveaux services (paiement, contrôle à l’entrée). Créée par deux anciens de Texas Instruments, Yan Lee-Dajoux et François Mazard, Lucielabs avait été retenue début avril pour la troisième promotion de l’accélérateur de start-up d’Orange, Orange Fab France, programme de trois mois dédié aux start-up ayant développé un produit transformant la façon de communiquer. Elle avait également intégré la première promotion (5 start-up) du nouvel accélérateur ouvert par Allianz au grand stade de football niçois.

Exalinks. Si l'on considère que le premier contrat est le meilleur signal de décollage pour une start-up et que le développement à l'international est la voie royale, cette start-up est bien partie : elle a signé son 1er contrat à l’international ! Sa solution cloud d’économie de données NEOPARD, qui permet aux apps et aux navigateurs de se connecter plus vite et plus longtemps, tout en réduisant les coûts des données, avait déjà séduit plus de 10.000 utilisateurs. Désormais, elle sera accessible directement sur les téléphones d’un opérateur canadien.

L'incubateur recrute cinq start-up

L’incubateur est actuellement en phase de recrutement de nouvelles start-up et souhaite accueillir 5 nouveaux projets d’ici la fin de l’année 2015. Vous êtes ingénieur ou non ? Vous avez un projet innovant dans le numérique ? À fort potentiel ? N’hésitez pas à envoyer votre candidature (alice.mercier@telecom-paristech.fr)