Sophia : Orolia, champion français de la croissance!

Posté ven 30/11/2012 - 06:56
Par admin

Orolia de nouveau distingué par le Deloitte Technology Fast 50 comme l'une des plus belles entreprises française de croissance. Le groupe sophipolitain, spécialisé dans les équipements et systèmes GPS pour les applications de positionnement, de navigation et de timing les plus critiques, a reçu le 3ème prix du Deloitte Technology Fast 5. Il s'agit d'un prix qui récompense les trois premières sociétés du Palmarès Technology Fast 50 parmi les entreprises ayant réalisé plus de 10M€ de chiffre d'affaires en 2007.

Orolia se retrouve en compagnie de Sequans communication (+519% sur 5 ans) et de Cheops Technology (272% sur 5 ans). Le groupe de Sophia Antipolis a enregistré, lui, un taux de croissance de 265% sur 5 ans et est arrivé à un chiffre d’affaires de 63,7 millions d’euros en 2011. Sur une période de 7 ans, son chiffre d'affaires s'est trouvé multiplié par 12! Orolia, qui avait déjà reçu ce prix en 2011, montre ainsi qu'il poursuit sa montée en puissance.

"A un moment où l’on parle beaucoup de compétitivité et de difficultés de croissance des PME, les lauréats du palmarès Deloitte Fast 5 des grandes entreprises démontrent qu’il est possible de créer de nouvelles ETI en France. Orolia démontre plus spécifiquement que cela est accessible aux entreprises industrielles high-tech en jouant sur une combinaison appropriée d’innovations, de développement international et d’acquisitions" a commenté Jean-Yves Courtois, P-DG du groupe Orolia.

"L’économie à l’heure de la globalisation est ultra-concurrentielle et nécessite donc de marier excellence technologique, intelligence des besoins clients, créativité et prise de risque pour se différencier. Le marché naturel des entreprises high-tech est mondial, c’est donc en se projetant résolument hors des frontières que l’on bâtit des positions de leadership mondial. L’acquisition d’entreprises établies est un type d’investissement sous-estimé qui peut donner accès à de la technologie ou des marchés à moindre risque sous réserve de maîtriser le processus de négociation et d’intégration".

Ajouter un commentaire