Sophia : Orolia se prépare à la prise de contrôle d'Eurazeo

Posté mer 20/04/2016 - 11:17
Par admin

Le spécialiste mondial des applications GPS critiques, dont le siège est à Sophia, vient de présenter ses résultats 2015 avec un chiffre d'affaires qui frôle les 100 M€ (+22%). Le groupe qui devrait engager son passage sous le contrôle d'Eurazeo PME à partir de mai réaffirme assurer sa croissance sur l'année mais a connu un premier trimestre plus difficile.

Sophia : Orolia se prépare à la prise de contrôle d'Eurazeo

Une croissance du chiffre d’affaires de 22%, à deux doigts de la barre des 100 M€ (98,2 M€), portée par l’intégration de Techno-Sciences et un effet dollar favorable, une progression du résultat opérationnel courant de 64% : ce sont les caractéristiques de l'exercice 2015 que fait ressortir le groupe Orolia (Sophia) à travers la publication de ses résultats. Des résultats déjà en grande partie connus en février, à l'occasion de l'annonce de la prise de contrôle du groupe, spécialiste mondial des applications GPS critiques, par Eurazeo PME. De la présentation des résultats, on retiendra donc plutôt les perspectives 2016.

La mise en oeuvre de l'accord avec Eurazeo devrait intervenir en mai

L’année s’est en effet ouverte avec l’annonce par Eurazeo PME d’un accord avec les fondateurs et le management d’Orolia visant à détenir 88% du capital de la société. "La mise en oeuvre de cet accord devrait intervenir au cours du mois de mai 2016, sous réserve de la levée des conditions suspensives, et serait suivie du dépôt d’une Offre Publique d’Achat Simplifiée (OPAS) au prix unitaire de 20€ sous réserve de la déclaration de conformité de l’Autorité des marchés financiers (AMF) et des travaux en cours de l’expert indépendant nommé par Orolia", est-il indiqué.

En termes d’activité, le Groupe a réaffirmé sa confiance dans sa capacité à afficher un exercice de croissance. Sur la division Spectracom, l’activité devrait bénéficier du redémarrage des ventes d’horloges atomiques spatiales avec le début de la phase finale de déploiement de la constellation européenne de satellites de navigation Galileo et du dynamisme des marchés liés aux réseaux informatiques de haute performance (data centers, cloud computing, services financiers, etc.).

Sur la division McMurdo, après un exercice exceptionnel marqué par l’intégration de McMurdo Inc (ex-TSI), l’objectif est de maintenir le niveau d’activité sur des marchés où la dynamique commerciale reste conditionnée par la conquête et le timing de grands contrats.

Un premier trimestre 2016 en retrait

En ce qui concerne l'activité du début 2016, le premier trimestre est "conforme aux attentes" selon Orolia, même si les chiffres apparaissent nettement en retrait. Le chiffre d’affaires consolidé ressort à 18,9 M€ contre 23,7 M€ au premier trimestre 2015 (données non auditées), en baisse de 20,2% (-19,1% à périmètre et taux de change constants). Sur la division Spectracom, Orolia parle d'une très bonne dynamique des marchés avec une progression de l'activité de 8,8% (+10,3% à périmètre et taux de change constants) à 11,2 M€.

Avec un chiffre d’affaires de 7,7 M€, l’activité réalisée sur la division McMurdo fait plonger l'ensemble. Elle affiche un net repli (-41,8% à périmètre et taux de change constants). Orolia l'explique par une base de comparaison défavorable liée à l’exécution en 2015 de contrats importants, notamment en Australie et en Nouvelle-Zélande. "Dans ces conditions, l’objectif prioritaire pour les prochains mois est de reconstituer le carnet de commandes en signant de nouveaux grands contrats. A cet égard, le gain par McMurdo d’un contrat d’environ 4 M€ en Afrique du Nord annoncé en janvier 2016 constitue une étape importante", est-il noté.

  •  Voir les autres articles sur le groupe : Tag Orolia  

Ajouter un commentaire