Sophia : Orolia soigne son gouvernement d'entreprise

Posté mer 03/09/2008 - 10:20
Par admin

Sophia : Orolia soigne son gouvernement d'entreprise

Deux nouveaux administrateurs pour Orolia, l'un des leaders mondiaux des systèmes temps-fréquence de haute précision et dont l'équipe d'administration est basée à Sophia Antipolis. Suite notamment à la décision d’Airtek Capital Group de changer son représentant au conseil d’administration la société a annoncé la nomination de :

  • Erik van der Kaay, membre du conseil d’administration de Ball Corporation (NYSE BLL) et RF Micro Devices Inc. (Nasdaq GS :RFMD). Citoyen hollandais vivant aux Etats-Unis, il est l’ancien PDG de Datum, leader américain dans le domaine des horloges atomiques et des systèmes de synchronisation racheté en 2002 par Symmetricom, dont Erik a présidé le conseil d’administration jusqu’en 2003.
  • Stéphane Ratel, citoyen français vivant en Grande-Bretagne, représente Airtek Capital Group en remplacement de Jean-Claude Asscher. Stéphane Ratel est PDG du groupe international SRO Motorsport, et administrateur de Racing Logistics SA et de Le Mans Endurance Organisation.

 

Tous deux rejoignent le conseil d’administration aux côtés d'Henri Magnan, Alexandre Dayon, et Jean-Yves Courtois (Président), dont les mandats ont été renouvelés par les actionnaires. Le conseil d’administration d’Orolia comporte dorénavant 3 administrateurs indépendants sur un total de 5 membres, et est doté d’un comité stratégique, d’un comité d’audit, et d’un comité rémunération.

 

Pour le PDG d’Orolia, Jean-Yves Courtois, "avec la nomination d’Erik van der Kaay et de Stéphane Ratel au conseil d’administration, la mise en place de comités d’audit, stratégique et des rémunérations, et d’un collège de censeurs, Orolia dispose d’organes de gestion de tout premier plan tant du point de vue de leur structure, de l’expérience et des compétences qu’ils rassemblent, que du poids des administrateurs indépendants. Orolia se conforme ainsi aux meilleures pratiques du marché en matière de gouvernement d’entreprise" a conclu le Pdg.

 

Orolia avait d'autre part annoncé fin juillet ses résultats au 1er semestre 2008. Pour les six premiers mois de l'année, le chiffre d’affaires consolidé du groupe s’établit à 13,0 M€, en hausse de 89,5% par rapport au chiffre d’affaires du 1er semestre 2007. Cette forte croissance, est-il noté, "a été obtenue malgré la faiblesse du dollar contre l’euro qui réduit la contribution de la filiale américaine Spectracom d’environ 0,5M€ par rapport au cours moyen de l’année 2007. La croissance de l’activité a été portée notamment par l’acquisition de la société Spectracom en août 2007 et celle de la société Pendulum Instruments (le chiffre d’affaires du premier semestre 2008 n’intègre que trois mois d’activité de Pendulum Instruments, acquise par Orolia en mars 2008)".

 

+d'infos

www.orolia.com

 

 

Ajouter un commentaire