Sophia : pourquoi David Simplot a quitté la direction du 3IA

David Simplot

Professeur des Universités, porteur du projet de l’Institut d’Intelligence Artificielle de la Côte d’Azur qu'il a mené brillamment jusqu'à la labellisation en avril 2019, David Simplot a quitté fin février la présidence du 3IA qu'il assurait depuis le mois de novembre dernier. Il a été remplacé provisoirement par Jean-Marc Gambaudo, ancien président d'Université Côte d'Azur.

"David Simplot a souhaité quitter cette fonction pour s’investir dans d’autres missions au sein d’Inria et d’autres plus personnelles", est-il ainsi noté sur le site web d'UCA. Cet ex directeur du site Inria Sophia a en effet été chargé par Inria d'une mission à l'échelle nationale. En ce qui concerne la "raison plus personnelle", il s'agit de son engagement dans la politique communale locale.

David Simplot se trouve en effet en position éligible (entre 15 et 20) sur la liste de Jean Leonetti, le maire sortant et président de la CASA (Communauté d'Agglomération Sophia Antipolis), pour les prochaines élections municipales. Il devrait être en charge de l'innovation, ce qui évidemment colle parfaitement à son profil et devrait réjouir l'écosystème de la technopole qui reconnait ses compétences et son tonus. Une présence nouvelle dans le débat politique qui explique aussi la soudaineté de sa démission de la présidence du 3IA, le lendemain du dépôt des listes électorales.

Jean-Marc Gambaudo, qui avait pris sa retraite en fin d'année dernière (il avait quitté UCA mais avait gardé la direction de l'IDEX), a été nommé dans la foulée pour assurer l’intérim. Il restera à ce poste le temps de recruter un nouveau directeur.

Étiquettes