Sophia : second tour de table à 1,6 M€ pour Keeneo

Posté mer 09/07/2008 - 12:00
Par admin

Sophia : second tour de table à 1,6 M€ pour Keeneo

Du "carburant" pour Keeneo : cette start-up de Sophia Antipolis, "spin-off" de l'Inria, vient de boucler un second tour de financement de 1,6 million d'euros (300.000 euros pour le 1er tour). Editeur de logiciels d'analyse vidéo (sûreté de sites sensibles, gestion de flux de personnes dans des établissements recevant du public), la société a finalisé ce nouveau tour de financement avec deux investisseurs privés britanniques. Ils rejoignent ainsi les investisseurs antérieurs, renforçant l'orientation internationale du développement de Keeneo.

Consolider une place de leader français dans l'analyse vidéo

Ce second tour de table a pour objectif prioritaire de financer le développement commercial et marketing, en France et à l'international, sur le marché de l'analyse vidéo en forte croissance actuellement. Keeneo, créé en 2005, est d'ores et déjà cité parmi les dix premiers acteurs mondiaux dans ce domaine par les principaux analystes internationaux (IMS Research, Frost & Sullivan). Depuis sa création, Keeneo aura ainsi réuni deux levées de fonds pour un total de 1,9 million d'Euros, en complément de financements publics pour sa Recherche & Développement (Concours National de Création d'Entreprise, OSEO, Aides Régionales PACA).

"Le montant et l'origine de ce nouveau tour de table sont une confirmation très encourageante de la pertinence de notre approche marketing et technologique : notre présence internationale et notre stratégie de positionnement sur le marché ont convaincu des investisseurs privés ayant eux-mêmes développé avec succès de nombreuses sociétés à partir de stratégies marketing innovantes", commente Benoît Georis, Président. Directeur Général délégué, Thomas Herlin, n'oublie pas de remercier tous les acteurs qui ont soutenu, l'équipe dirigeante, tant au niveau régional (Oséo, Incubateur Paca Est, Paca Entreprendre) que national (Inria Transfert). Et d'ajouter que Keeneo fonde aussi "son succès sur une équipe soudée, ouverte et offrant des produits adaptés aux attentes du marché".

Ce tour de table va permettre à la start-up de consolider sa place de leader en France sur le marché de l’analyse vidéo. Fort du succès de son produit phare, SafeZone, logiciel de détection d’intrusion humaine en extérieur, Keeneo annonce qu'il lancera prochainement de nouveaux produits innovants à forte valeur ajoutée.

Une réponse entre autres au "fiasco" de la stratégie britannique de vidéo surveillance

Le fait que ce soit des investisseurs britanniques qui aient cette fois parié sur l'entreprise sophipolitaine ne tient certainement pas du hasard. Ces derniers mois, la polémique a enflé en Grande-Bretagne, pays qui a beaucoup investi dans la vidéo surveillance et qui n'en retire pas pour l'instant le bénéfice escompté en terme d'affaires élucidées. Les agents chargés de la sécurité passent leur temps à visionner des heures et des heures de vidéo faute des types de logiciels d'analyse. Aussi le gouvernement, qui avait beaucoup investi dans des caméras de surveillance pour faire baisser la criminalité, n'a pas pour l'instant obtenu de résultats : seuls 3% des vols ont été élucidés grâce à cette méthode tandis qu'à Scotland Yard certains n'hésitent pas à parler de "véritable fiasco".

Les logiciels du type de ceux que met au point Keeneo, permettent de donner une pertinence au système installé de vidéo surveillance. Ils reconnaissent automatiquement et en temps réel dans les flux vidéo des événements prédéfinis (par exemple un acte d’intrusion, la trajectoire d’une personne dans une zone, etc.). Ils constituent ainsi un véritable "cerveau virtuel" qui utilise les "yeux" que sont les caméras, apportant ainsi une efficacité et un contrôle des coûts incomparables au système. D'où pour Keeneo, un formidable marché qui s'ouvre auquel l'entreprise sophipolitaine a désormais les moyens de répondre.

 

Ajouter un commentaire