Sophia Security Camp : un "Hacking Lab" pour commencer

Posté mar 16/10/2018 - 16:44
Par

Comprendre les modes opératoires des hackers et appréhender les techniques de sécurisation des données : c'était l'objectif du Sophia Security Camp qui s'est déroulé 9 octobre dernier dans les locaux d'Inria Sophia, à la veille de la 18e édition des Assises de la Sécurité à Monaco et en ce mois européen de la cybersécurité. Pour ce rendez-vous, Telecom Valley et ses partenaires (la CCI Nice Côte d’Azur, l’ANSSI, le Clusir Côte d’Azur et la Gendarmerie des Alpes-Maritimes) ont accueilli quelque 135 représentants de PME azuréennes venus s’informer sur les technologies et méthodes de sécurisation des données.

Autrefois moins concernées que les grandes firmes, les PME françaises sont aujourd’hui en proie à des actes de cybercriminalité, une situation qui peut gravement nuire à leur business. Organisé en deux temps, Sophia Security Camp a débuté par un atelier "Hacking Lab" animé par l’expert en cybersécurité Marc Arnaert, puis par l’adjudant-chef Barré et l’adjudant Citérin de la section Intelligence économique de la Gendarmerie des Alpes-Maritimes. Tous trois ont glissé les participants dans la peau d’un hacker, puis d’une équipe d’enquêteurs judiciaires, pour montrer et comprendre les mécanismes d’une cyberattaque et de la gestion de scènes de crimes numériques.

L’événement s’est poursuivi au cours d’une conférence centrée sur les technologies de sécurisation des données et dispositifs de protection contre la cybermaveillance, à disposition des PME et animée par des experts en cybersécurité de l'écosytème azuréen.