Sophia : SoFAB et ses "makers" accélèrent en 2021

SoFab imprimantes

Inventez, prototypez, expérimentez, coopérez : c'est le crédo de SoFAB, le FabLab de Sophia Antipolis que l'association Telecom Valley a lancé en 2014 et qu'elle porte en collaboration avec l’Université Côte d’Azur. Cet atelier de fabrication numérique, installé dans "La Fabrique" de l’école d’ingénieurs Polytech Nice Sophia, s'est beaucoup développé depuis son ouverture. Il a su réunir une communauté de "makers", et il compte accélérer en 2021, après une année 2020 consacrée à l’amélioration de l’accueil et à l’extension des possibilités techniques. Objectif : plus de monde, plus souvent et mieux accompagné pour réaliser des projets de plus en plus ambitieux. C'est le message qu'a envoyé Telecom Valley lors d'une récente conférence de presse. (Photo DR : le parc d'imprimantes 3D s'est notablement agrandi).

Les changements et améliorations de 2020

Ces "makers" viennent de différents horizons (industriels, startups, bureaux d’étude, artisans, étudiants, artistes ou particuliers) . Leur communauté est animée par un FabManager, et un chef de projet bénévole (Julien Holtzer de Sogeti / Capgemini). Véritable outil pour l’écosystème économique et universitaire SoFAB a d'autre part été labellisé "SUD Labs" par la région SUD et "French Fab", label des industriels français en mouvement,

Pour mieux répondre aux besoins de cet écosystème, SoFAB a d'ailleurs opéré en 2020, de nombreux changements. L’arrivée de Xavier Lebreton, maker dans l’âme, dans le rôle du nouveau FabManager chargé d’accueillir, conseiller et accompagner les utilisateurs. Un nouveau système d’abonnements, plus clair et adapté, permettant de fluidifier l’accès aux activités et de fidéliser les clients, a été mis en place.

Le FabLab a aussi été réaménagé. Ses 275 m² ont été réorganisés en 3 espaces avec chacun leur utilité et leurs équipements : mécanique, numérique et créatif. Le parc des machines s’est développé et de nouvelles activités sont désormais possibles : découpe et gravure laser, impression 3D et résine, gravure de circuits électroniques, assemblage de prototypes ou encore impression sur textile et couture sur des matières non conventionnelles.

Les ambitions de 2021

Mais qui sont ces "makers" ? Cela va du passionné de voitures anciennes fabriquant des pièces sur-mesure pour ses voitures de collections introuvables le marché ordinaire, aux artistes utilisant les outils de SoFAB pour des créations éphémères ou pour produire une série de bijoux en bois. En passant aussi par des étudiants de l’école Polytech’ Nice Sophia développant leur projet d’étude au Lab ou par l’industriel Renault Software Labs collaborant en open innovation avec le FabLab pour ses projets d’innovation.

En 2021, la collaboration pour la lutte contre le covid-19 engagée l'an dernier va continuer. Mais de nouvelles possibilités sont ouvertes grâce aux nouveautés initiées en 2020. Cela autour d'un maître mot : l'expérimentation dans tous les domaines. L’accès au numérique sous toutes ses formes est facilité et des projets autour de la médiation sociale, culturelle et de l’entrepreneuriat s’organisent avec des publics encore différents. Avec SoFAB en position de facilitateur, les collaborations entre les différents acteurs locaux comptent s’accélérer. De nouveaux partenariats et des collaborations avec les autres FabLab des Alpes-Maritimes vont être mis en place pour proposer des solutions complémentaires.

Dans un contexte sanitaire qui reste encore difficile, de nombreux projets voient le jour en ce début d'année au sein du FabLab. Confection de pièces d’un futur best-seller made in France de jeux de société, création d’un satellite CubeSat ou encore lancement d’une ligne de tee-shirt avec l’impression textile s'affichent déjà au programme 2021. Les "makers" azuréens accélèrent !

Étiquettes

Ajouter un commentaire