Sophia : Thermatech Ingenierie en liquidation judiciaire

Posté mar 16/12/2003 - 00:00
Par admin

Le groupe spécialisé dans la fabrication de fours thermiques pour la production de cartes électroniques (120 personnes) disparaît. Mais ses activités électroniques sont reprises par le Lyonnais Neptune Technologies qui réembauchera cent personnes au sein de ViTechnology.

C'est la fin pour Thermatech Ingenierie (120 personnes), la société fondée en 1990 par Jean-Jack Boumendil qui avait été l'un des success stories azuréennes dans le domaine des NTIC. Le Tribunal de commerce d'Antibes a décidé le 5 décembre dernier la liquidation judiciaire de la société implantée zone des Trois Moulins, à Sophia Antipolis (commune d'Antibes). En revanche, une solution de cession a pu être trouvée pour l'activité électronique. C'est une société de Lyon, Neptune Technologies (37 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2002) qui reprend l'ensemble des activités électroniques de Thermatech Ingenierie, activités qui se trouvaient regroupées dans la filiale ViTechnology. Le repreneur, aidé par le fonds d'investissement parisien Galileo III a apporté 4 millions d'euros au capital de ViTechnology. Un peu plus de 100 salariés seront réembauchés.Thermatech Ingenierie avait été confronté au début de l'été à une crise de liquidité suite à un retrait de dernière minute de plusieurs investisseurs retenus pour une augmentation de capital. Spécialisé dans la fabrication des fours dans lesquels sont produits les cartes électroniques et les puces, ainsi que dans la conception des machines de vision permettant de vérifier le bon déroulement de la cuisson, le groupe, qui disposait d'un bon carnet de commande, avait obtenu de poursuivre son activité avec une période d'observation de six mois. Un délai suffisant espérait-il pour finaliser un nouveau tour de table. Il y a un mois cependant, alors que l'échéance approchait, ce tour de table n'était toujours pas finalisé et le groupe annonçait qu'il se dirigeait vers un plan de cession, hors investisseurs de dernière minute.Le miracle ne s'est pas produit et le dossier Thermatech s'est retrouvé dans les mains des juges du Tribunal de commerce d'Antibes le 3 décembre. Dans un avis financier publié aujourd'hui mardi, le groupe note que "par jugement en date du 5 décembre 2003, deux plans de cession d'actifs des sociétés Thermatech Ingénierie et ViTechnology ont été arrêtés au profit du groupe Neptune Technologies, associé au fonds d'investissement Galileo III". Ces plans, toujours selon le groupe, comprennent, entre autres, la cessions des participations détenues part Thermatech Ingénierie et ViTechnology dans les filiales de commercialisation à l'export et la filiale de production bulgare.Au sujet de la liquidation judiciaire de Thermatech Industries, il est précisé que le produit de cession et les actifs restant seront intégralement absorbés et ne permettront pas le remboursement des actionnaires et des obligataires. Actions et obligations convertibles de la société, se retrouvent donc sans la moindre valeur. Thermatech industries sera bien entendu radié du Nouveau marché où elle était cotée depuis 1996. Quant aux comptes du premier semestre 2003 qui seront publiés vendredi, ils sont les mêmes que ceux précédemment annoncés et rappellent l'ampleur du problème : un chiffre d'affaires de 6,5 millions d'euros pour les six premiers mois de l'année pour une perte nette de 4,53 millions d'euros.

Ajouter un commentaire