Sophia Ynov Campus : une nouvelle école du digital dans la technopole

Ynov Campus

Un nouveau campus informatique pour Sophia Antipolis : Ynov Campus. L'école de référence des formations aux métiers du Digital s'installe dans la technopole à travers l'acquisition, réalisée il y a deux semaines, de Campus ID. Lancé en 2010 par Alexandre Kroutinsky, un ancien directeur de SupInfo Nice, Campus ID s'était installé dans l'immeuble Agora, place Sophie Laffitte. Sur le créneau de l'Intelligence Digitale, cet établissement d'enseignement supérieur était dédié à la formation des développeurs de demain et comptait une cinquantaine d'élèves. (Photo DR : une vue d'un des campus Ynov, représentative de ce que sera le campus de Sophia).

Pour la rentrée 2021, 200 étudiants et cinq filières couvrant la palette des métiers du Digital

Ynov Campus gardera cette base de formation et les élèves actuellement accueillis continueront leur année scolaire dans cette formule. Ils pourront bénéficier ensuite d'une hybridation des formations et de leur élargissement à l'ensemble des métiers du Digital. Directeur du nouveau campus arrivé mi-novembre, Pierre-Henri Dubois engagera la transformation et la montée en puissance pour une ouverture en grand à la rentrée 2021. Sophia Ynov Campus prévoit en effet pour septembre prochain d’intégrer environ 200 étudiants, dont la moitié en apprentissage. Le Campus se transformera, dès le premier trimestre 2021, pour atteindre 2.000m² avec des espaces de travail et de coworking propices à la créativité et à l’émergence de projets.

Des travaux seront menés dans l'immeuble Agora de la place Sophie Laffitte, pour s'étendre dans des espaces disponibles situés dans les étages supérieurs et inférieurs des locaux actuels. L'école pourra ainsi se décliner en proposant 5 filières du Bachelor aux Mastères. Ce seront l'Informatique (la filière actuelle), et quatre filières supplémentaires : Marketing & Communication, Création & Design, Animation 2D, 3D & Jeux Vidéo et Audiovisuel. Toute la palette des métiers du digital. A la rentrée 2021, la filière informatique passera ainsi de 50 élèves à 100, tandis que les 100 autres élèves se répartiront dans les quatre autres filières.

Pallier la pénurie de profils

Pour Pierre-Henri Dubois, qui auparavant dirigeait les campus d'ISEG Nantes et d'ISEG Lyon pour le groupe IONIS, le projet de Sophia se révèle passionnant. D'abord parce qu'il s'inscrit dans un écosystème exceptionnel et très concentré sur la technopole. Ensuite parce que la crise du Covid-19 a entraîné une forte accélération de la transformation numérique et par conséquence des métiers du digital.

Le directeur du nouveau campus note, dans ce sens, qu'une pénurie de profils dans tous les métiers du digital a été relevée sur un marché en pleine évolution avec près de 191 000 postes à pourvoir à horizon 2022 en France. Quant à l'implantation au cœur de Sophia-Antipolis, elle répond à une augmentation de près de 60 %, en deux ans, des offres d’emploi dans le digital sur le seul département des Alpes-Maritimes. Autant d'opportunités pour les étudiants que pour le territoire.

Ajouter un commentaire