SpectraTime, sélectionné pour les horloges atomiques de Galileo

Posté mar 20/04/2010 - 20:55
Par admin

SpectraTime, une société installée à Neuchâtel, appartenant au groupe sophipolitain Orolia, a été sélectionné pour la fourniture des horloges atomiques des 14 premiers satellites Galileo. Le contrat, attendu pour l’été 2010, pourrait s’élever à 20 M€. Les différentes horloges seront livrées au cours des deux à trois prochaines années.

 

Après le succès des tests des horloges à Rubidium et du Maser à hydrogène passif de SpectraTime embarqués sur GIOVE-A et GIOVE-B, établissant cet ensemble d’horloges atomiques spatiales comme étant le plus précis du monde, quatre satellites IOV (In-Orbit Validation) seront lancés au début de l’année 2011. Chaque satellite IOV intégrera deux horloges de type maser à hydrogène passif, fournies conjointement par SpectraTime et Selex Galileo Avionica, couplées à des horloges à Rubidium et à Quartz. L’ensemble constituera la clé de la performance du système Galileo. Une fois la phase IOV achevée, les 14 premiers satellites opérationnels seront placés sur orbite, d’ici la fin de l’année 2012.

 

Le principe de la navigation par satellites est basé sur la transmission à l’utilisateur d’un signal provenant d’au moins quatre satellites. Pour atteindre une précision de positionnement de l’ordre du mètre, ces signaux doivent être synchronisés à un milliardième de seconde près. La référence ultra précise de temps fournie par les horloges atomiques à bord de chaque satellite joue donc un rôle central pour l’efficacité et la fiabilité du système. "SpectraTime est l’une des rares sociétés au monde à savoir relever ce challenge, du fait de ses dizaines d’années d’expérience accumulées dans le domaine", estime Fabien Droz, Vice-Président des activités spatiales de SpectraTime. Pour Jean-Yves Courtois, Président d’Orolia, "ce nouveau succès confirme notre leadership dans les horloges atomiques de pointe à destination de l’industrie spatiale. Il conforte également nos perspectives de croissance pour 2010".

 

Ajouter un commentaire